Pas habitué à être jugé par la FFF, l’entraîneur de Lille Christophe Galtier n’a pas vraiment apprécié… même si les sanctions ne sont pas très lourdes.

Deux entraîneurs professionnels étaient convoqués à la commission de discipline de la Fédération Française de Football à la suite de leur attitude lors des seizièmes de final de la coupe de France. Et les sanctions sont vraiment assez étranges.

La première chose qui frappe, c’est que Christophe Galtier a été convoqué par la commission de discipline de la FFF. « Jeudi, quand j’avais toute la commission de discipline et son président devant moi, on m’a dit : « M. Galtier soyez à l’aise vous n’entrez pas dans un tribunal, vous n’êtes pas là pour être jugé »… En fait, c’était un peloton d’exécution » a expliqué ce vendredi le technicien du LOSC.

Il a tout de même eu de la chance car il a été reçu et entendu par la commission de discipline de la FFF… ce qui n’est jamais le cas pour un entraîneur de National 2 ou National 3 dans un cas similaire ! On leur demande juste de faire des observations et ils sont jugés sans pouvoir réellement se défendre ! Etant donné les faits, sa sanction de trois matchs – dont un avec sursis – est néanmoins assez juste par rapport au barème disciplinaire.

Des sanctions qui laissent perplexes !

Par contre, la sanction de Thomas Tuchel est tout simplement indécente ! Expulsé par l’arbitre lors du huitième de finale contre Villefranche (National) au Groupama Stadium de Lyon, l’entraîneur du Paris Saint-Germain n’a été sanctionné que de deux matchs avec sursis. Le technicien allemand a contesté des décisions de l’arbitre central avant de s’en prendre au quatrième arbitre.

Nous avons étudié les sanctions des entraîneurs amateurs qui ont été expulsés pour le même motif ces dernières années… et c’est plutôt surprenant car la même commission leur avait infligé entre cinq et huit matchs de suspension ! Sans être convoqué pour se défendre.

Il y a peut-être deux poids et deux mesures… surtout que si un entraîneur amateur osait dire que la commission de discipline qu’elle était « un peloton d’exécution », il prendrait sûrement très cher !


PARTAGER