La chute de Médiapro, une lourde perte financière pour le football amateur

Caméra Ligue 1
Le football amateur sera impacté par la baisse des droits TV. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

La chute de Médiapro va faire perdre plusieurs dizaines de millions d’euros au football amateur entre la taxe Buffet et la solidarité du foot professionnel.

C’est désormais officiel, Médiapro a fini par jeter l’éponge. Après avoir refusé de régler les deux dernières échéances des droits TV pour la Ligue 1 et la Ligue 2, en octobre et décembre, le groupe sino-espagnol va fermer sa chaîne Téléfoot. La Ligue de Football Professionnel a d’ailleurs trouvé un accord pour récupérer ces droits… mais pas les 324,8 millions d’euros qui n’ont pas été réglés. Et si les clubs professionnels sont lésés, c’est aussi le cas du football amateur.

« La convention avec la LFP prévoit 2,5% des droits TV au titre de la solidarité entre le football professionnel et amateur » avait rappelé Noël Le Graët en avril dernier. Sans oublier la taxe Buffet qui a dernièrement été déplafonnée. Ce sont donc plusierus dizaines de millions d’euros qui vont s’évaporer pour les saisons à venir.

« Médiapro, c’était 40,7 millions d’euros payés au titre de la taxe Buffet mais aussi 20,35 millions d’euros reversés à la FFF au titre de la solidarité pour le football amateur, explique Pierre Rondeau, économiste du sport. En plus, il faut aussi savoir que l’UNFP bénéficie de 10 millions d’euros sur les droits TV pour financer les aides et le pécule de fin de carrière pour les footballeurs au chômage ou semi-professionnels. »

40 millions d’euros de perte ?

Selon les informations de L’Equipe, les droits TV vont passer de 1,232 milliards d’euros à 858,4 millions d’euros au maximum avec la reprise par Canal +. Soit une perte minimum de 373,7 millions d’euros. Sur les quatre prochaines saisons (2020-2024), ce sont donc presque 40 millions d’euros qui ne seront pas versés au titre de la solidarité pour le football amateur.

Dans ce cadre, le Fond d’Aide au Football Amateur (FAFA) – qui finance des emplois, des minibus ou encore des équipements – pourrait être durement touché. Il a déjà été considérablement réduit cette saison à cause du fond de solidarité mais il pourrait donc l’être aussi à l’avenir… tout comme les dotations distribuées aux Ligues et aux Districts. « Si on a moins de dotation, il faudra tout simplement réduire les dépenses » nous confiait dernièrement un président de Ligue. Et des économies, il faudra certainement en faire !

SHARE