Hymne et Garde à vous
L'équipe de France militaire au garde à vous durant l'hymne national. (Photo Martin Denyer)

Composée de purs amateurs, mais aussi de quelques joueurs de National 2 ou National 3, l’équipe de France militaire s’est distinguée la semaine dernière.

Le Challenge Kentish (ou Kentish Cup) c’est quoi doivent se dire certains de nos lecteurs ? Et bien c’est une compétition amicale regroupant les équipes militaires de 3 ou 4 pays selon les éditions. Dans la longue histoire de cette coupe, outre la France (l’équipe la plus titrée avec 31 victoires) on retrouve la Belgique (28 victoires), le Royaume-Uni (27 victoires) et les Pays-Bas (9 victoires).

Crée en 1919 à l’initiative d’un officier de l’armée du Roi Georges VI, le Brigadier Général R.J. Kentish, le but est de resserrer les liens entre les armées alliées de l’Europe occidentale. Pour la première édition de 1921 le tournoi se dispute entre les Britanniques, les Français et les Belges. De 1986 et 2005 l’équipe de France se met en retrait et ce sont les Pays-Bas qui disputent la Kentish Cup. Pour son retour la triangulaire devient quadrangulaire, mais seulement pour deux éditions, car la Belgique décide de se retirer à son tour. Depuis qu’elle est revenue, la France trust les titres (8 sur 13 possibles) dont le dernier cette année.

Des réservistes avec une grosse expérience footballistique

Avec une équipe mixte composée de militaires de carrière ayant un bon niveau foot et de quelques ”réservistes” jouant en N2 et N3, les Bleus s’imposent dans cette 100e édition (les matchs se sont déroulé sur les installations du Havant & Waterlooville FC, club de la région de Portsmouth au sud de l’Angleterre).

Après avoir remporté toutes deux leur match contre les Pays-Bas, 3-1 (Lundi pour le Royaume-Uni) et 4-0 (Mercredi pour la France, avec un triplé du 1ère classe Brandon M.* et un but du Caporal-Chef Eddy F.*), les deux équipes se retrouvaient sur le terrain vendredi dernier.

Jonathan Parpeix n’as pas eu la tâche facile contre les Britanniques (Photo Martin Denyer)

Les Français ne devaient pas perdre pour être sacrés. Avec une équipe qui a fière allure c’est la fleur au fusil que les bleus entament les débats et contrairement à l’adage qui dit ”Messieurs les Anglais, tirez les premiers” ce sont les Français qui font parler la poudre en premier par l’intermédiaire de Sergent Jonathan F.* qui ouvre le score dès la 21e minute. Les locaux égalisent par Atkinson à la 65e mais ne parviennent pas faire mieux lors des 25 dernières minutes. Ce sont donc les visiteurs du jour qui remportent le droit de soulever le trophée pour la 31e fois de l’histoire.

L’édition 2023 sera organisée en France par le Centre National des Sports de la Défense dont dépend l’équipe de France Militaire.

Les résultats de l’équipe de France militaire

  • Lundi 20 juin : Royaume-Uni – Pays-Bas 3-1
  • Mercredi 22 juin : Pays-Bas – France 0-4
  • Vendredi 24 juin : France – Royaume Uni 1-1

Classement : 1er France 4 points (+4), 2e Royaume-Uni 4 points (+2), 3e Pays-Bas 0 points (-6)

Le groupe Français

Les réservistes : Jean CHOPIN (Gardien – Croix/N3), Stéphane TRITZ (Défenseur – Schiltigheim/N2), Jonathan PARPEIX (Défenseur – Haguenau/N2), Florent ANDRÉ (Milieu – Ex-Pro à Bastia), Ladislas DOUNIAMA (Attaquant – Ex-Pro à Guingamp)
Les footballeurs qui se sont engagés : 1ère classe Alvin A.* (Milieu – Ex-Pro au Portugal et International français U17 et U18), Adjudant Vincent D.* (Milieu – Illkirch-Graffenstaden/N3), 1ère classe Brandon M.* (Attaquant – Tartas/St-Yaguen/N3)
Les Militaires de Carrière : Caporal Moese G.*, Sergent Jhoany J.*, Sergent Jonathan L.*, Sergent Rafaël D.*, Gendarme Valentin V.*, 1ère classe Abdelatif B.*, Sergent-Chef Abderahim K.*, Caporal-Chef Eddy F.*, 1ère classe Quentin S.*, Sergent Antoine L.*
Entraîneur : Nicolas MERMET-MARÉCHAL, Chef de délégation : Major François P.*

* les noms des militaires ne peuvent pas être communiqué

Le mot du coach Nicolas Mermet-Maréchal : « Le tournoi s’est bien passé, la difficulté c’est de gérer 2 matchs en 3 jours. L’objectif du premier match était de marquer le plus de buts possibles contre les Pays-Bas (Faire mieux que le Royaume-Uni). Pour le deuxième match, on a très bien maîtrisé la première période et malgré la fatigue, on a été solidaire en seconde mi-temps. »

La joie des Français après leur succès ! (Photo Martin Denyer)

SHARE