Jimmy Modeste a créé l'exploit deux fois le week-end dernier.
Jimmy Modeste a créé l'exploit deux fois le week-end dernier. (Photo Philippe Le Brech)

Ancien joueur professionnel, Jimmy Modeste est aujourd’hui adjoint à Sannois-St Gratien (N1) et Noisy le Grand (R1), deux clubs qualifiés pour les 16e de finales de la Coupe de France.

Samedi dernier à la 93e minute du match entre l’Entente Sannois – Saint-Gratien et Montpellier, le stade exulte. Le club de National vient d’éliminer le 4e de Ligue 1. Un jour plus tard, Jimmy Modeste est une fois de plus sur le banc mais du côté de Noisy-le-Grand, face au Gazelec d’Ajaccio. Nouvel exploit !

Deux jours après le tirage au sort des 16e de finales (il recevra le FC Nantes avec l’ESSG le 22 janvier et se déplacera au SC Bastia avec Noisy le 24 janvier), il a pris conscience de l’ampleur de l’exploit. « Sur le moment, je n’avais pas trop réalisé. Ce n’était rien d’exceptionnel. Mais après avoir reçu tous ces messages de félicitations et ceux me disant que j’étais le premier à être doublement qualifié, c’est différent. »

Un week-end fatiguant nerveusement

L’ancien joueur du Paris FC, du Stade Brestois ou encore des Chamois Niortais revient sur ces deux belles performances. « Eliminer une Ligue 1 du top 5, marquer un magnifique but collectif dans le temps additionnel, alors que dans mes souvenirs, ça faisait très longtemps que cela ne nous était pas arrivé. On était plus habitués à se les prendre (rires). »

Concernant Noisy, c’est différent. « Certains n’avait jamais joué à ce niveau. On vient de Régional 2. La plupart jouait leur premier match contre un club pro, il y a beaucoup de jeunes. » Un week-end de Coupe de France magnifique, mais très fatigant nerveusement pour Jimmy Modeste.

Contrairement à l’ESSG, dont les joueurs se sont remis au travail dans le calme dès le lundi, Noisy-le-Grand est toujours dans l’euphorie. « En faisant leurs courses au centre commercial, des joueurs ont eu des demandes de photos et d’autographes ! » s’amuse Jimmy Modeste. Ce mercredi après-midi, lorsqu’il s’occupait comme chaque semaine de l’école de foot de Noisy, parents et enfants ont beaucoup parlé de l’exploit. « Certains vont même essayer de se déplacer à Bastia » explique-t-il.

Hasard du tirage au sort et de la programmation, Jimmy Modeste pourra assister aux deux matches : le mardi 22 janvier avec l’ESSG en recevant le FC Nantes, puis le jeudi 24 janvier en se déplacement sur la pelouse du SC Bastia le jeudi avec Noisy.

Deux seizièmes de finale en trois jours

« Un face à face entre Noisy et Sannois ? Ça aurait été dommage. Mais si on peut imaginer se rencontrer en 8e, je signe tout de suite ! » Il est très content de recevoir le FC Nantes, « un club historique ». Un peu plus déçu par Bastia. « Ça reste un bon tirage. Je pense que ça va être un beau match, et une rencontre très serrée. »

Les joueurs de Noisy devront en tout cas prendre quelques jours de congés pour aller jouer ces 16e de finales en Corse… car le match est en semaine. « C’est une aventure qui va suivre le club pendant quelques années » confie l’ex-défenseur latéral qui a prodigué ses conseils aux joueurs de Régional 1. « L’expérience de Sannois, je la transmets à Noisy. » Comme le mercredi, où il s’occupe le matin des « semi-pros » de l’ESSG, l’après-midi des jeunes de Noisy et le soir des seniors.


Découvrez l’Almanach Sports et Stickers avec son album de vignettes !
PARTAGER