Jérémy Clément : « Ce que j’aime dans ce poste c’est le relationnel »

Jérémy Clément
Jérémy Clément (au centre) a pris les rênes de l'équipe fanion du FC Bourgoin-Jallieu cette saison. (Photo FCBJ)
Bannière stages Louza

Après une carrière professionnelle très riche, Jérémy Clément est retourné partager sa passion du football au FC Bourgoin-Jallieu. Après une saison comme joueur, il a pris les rênes de l’équipe fanion (N3).

Après 6 journées de championnat votre équipe pointe à la première place avec 11 points, c’est plutôt un bon début de saison non ?

Si nous prenons que le plan comptable et que nous regardons seulement le classement, alors oui c’est un bon début de saison. Cependant, il faut relativiser, tout d’abord, ce classement n’est que sur 6 matchs. Il en reste beaucoup normalement, et avec de belles équipes à affronter. Après ça, c’est normalement. Nous sommes totalement dans l’incertitude avec la situation sanitaire donc c’est vraiment dur de se projeter. Pour moi, ce classement ne représente pas une finalité mais des efforts louables qu’a produit mon équipe.

Si tout se passe bien il reste une deuxième partie de saison, quels sont les objectifs du FC Bourgoin-Jallieu ?

L’objectif est la montée en National 2 même si on sait que la tâche est ardue. Tout d’abord, il n’y a qu’une équipe qui aura ce privilège. Ensuite, la poule est relevée avec des équipes réserves de gros clubs ou possédants des budgets supérieurs au nôtre. Pour finir, il y a la crise du Coronas Virus qui n’arrange rien.

C’est votre première saison en tant que coach mais vous avez une expérience énorme grâce à votre carrière, comment définiriez-vous votre méthode ?

Je ne sais pas si on peut parler de méthode car c’est tout nouveau pour moi. Bien sûr, j’essaie de faire progresser mes joueurs au maximum, que ce soit techniquement, tactiquement ou physiquement. Néanmoins, selon moi, il n’y a pas qu’aux entraînements qu’un coach travaille. Ce que j’aime dans ce poste c’est le relationnel. Je veux être un manager proche de mes joueurs, et c’est par ce biais que l’équipe progressera.

« Il est difficile de garder nos jeunes ! »

Concernant cette période troublée, comment avez-vous travaillé avec vos joueurs ?

On a essayé de faire ce que l’on pouvait avec des programmes individuels pour que les joueurs restent en forme. Maintenant la reprise des entraînements est autorisée, mais sans contact, donc on s’adapte comme on peut.

Le FC Bourgoin-Jallieu est un club réputé pour la qualité de sa formation, néanmoins, peu de joueurs formés dans vos institutions jouent actuellement dans l’équipe première, qu’en pensez- vous ?

C’est dommage et je pense que cela s’explique par le fait que nous n’avons pas de section sportive. Il est donc difficile de garder nos jeunes. Cependant, j’aimerais que cela change et que dans les années à venir l’effectif de l’équipe 1 comporte environ 40 % de joueurs formés chez nous.

Pour finir, quelles sont vos ambitions personnelles en tant qu’entraîneur de football ?

Il faut travailler au quotidien afin de faire des progrès. Je suis ambitieux et je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir, mais surtout, je dois continuer à prendre un maximum de plaisir.

SHARE