Jean-Noël Cabezas
Jean-Noël Cabezas, l'entraîneur de l'AS Cannes. (Photo Kévin Mesa)
Bannière stages Louza

En plus de s’être hissé en seizièmes de finale de la Coupe de France, contre Toulouse, l’AS Cannes est co-leader de la poule Corse/Méditerranée. Entretien avec Jean-Noël Cabezas.

Votre magnifique parcours en Coupe de France, s’est arrêté contre Toulouse, pensionnaire de Ligue 2, lors des seizièmes de finale. Avec du recul, quel regard portez-vous sur cette aventure ?

« Franchement, c’était une belle aventure ! C’était un nouveau challenge comparé à ce que l’on vivait quotidiennement en National 3. Et le fait de se hisser contre des équipes de National 2 et de Ligue 2, est une véritable plus-value et fait progresser les jeunes. »

Après l’euphorie liée à cette compétition, avez-vous dû mobiliser vos joueurs pour qu’ils se consacrent pleinement au championnat ?

« Même si la Coupe de France était une belle expérience, le club avait vraiment mis les priorités sur le championnat. Même si nous avons tous donné et avons tout fait pour essayer de battre Toulouse, nous savons ce qu’est notre objectif principal. Les joueurs sont mobilisés et n’ont pas perturbés après notre élimination. Au contraire, ils ont eu le temps de bien récupérer et d’enchaîner. »

« Le championnat de N3 est difficile ! »

Après la victoire contre le GFC Ajaccio, mercredi, l’AS Cannes se retrouve co-leader de son groupe de National 3. Une première partie de saison idéale, non ?

« Sur le dernier match, on a affronté une très belle équipe d’Ajaccio. Ils ont marqué en premier, mais on a su revenir au score et remporter cette rencontre. Le GFC Ajaccio m’a fait une forte impression. C’était une belle rencontre, les deux équipes jouaient au ballon. Mais on n’a pas encore fini cette phase aller, ils nous restent encore quelques matches. Le championnat de N3 est difficile. Je connais bien l’entraîneur d’Aubagne, qui est monté en N2 et il m’a confié que le N3 est moins compliqué que celui de la N2. Ce n’est pas du tout pareil. Chaque match à sa vérité, il faut à chaque fois sortir le bleu de chauffe. »

L’objectif de l’AS Cannes est donc de viser cette première place synonyme de montée en N2 ?

« Oui, l’objectif est de monter en N2, mais il y a pas mal d’équipes qui peuvent y prétendre. Le championnat, c’est un marathon, il faudra arriver premier à la fin, mais cela ne sera pas facile. »

« On a des joueurs à l’essai chez nous ! »

En cette période hivernale, qui rime avec mercato, doit-on s’attendre à des départs ou des arrivées à l’AS Cannes ?

« Des arrivées peut-être, mais des départs, non ! On a un jeune joueur, Yacine Atarsia qui a du talent mais qui s’est blessé. Malheureusement, on n’a pas pu s’en servir, il revient de blessure. Il va sûrement falloir le remplacer et puis on a besoin d’un peu de renforts pour ramener de la concurrence. »

Dans quels secteurs du jeu ?

« Sur le plan offensif. On a des joueurs à l’essai chez nous, dont je ne peux pas dire les noms mais on verra ce que cela donne. On essaie de se renforcer mais je ne vais pas prendre pour prendre. Je ne recruterai pas un joueur qui est au même niveau que les autres, il doit être supérieur, sinon cela ne me sert à rien. »

SHARE