Saint-Maurice L'Exil
Jean-Christophe Imbert et ses joueurs veulent croire en un superbe exploit. (Photo Saint-Maurice L'Exil)

Le club de Saint-Maurice l’Exil (D1) va accueillir Saint-Priest (N2) lors du 4eme tour de Coupe de France dimanche prochain. Une rencontre forcément attendue pour Jean-Christophe Imbert et ses joueurs qui espèrent faire douter son adversaire.

Jean-Christophe, à quelques jours d’affronter Saint-Priest, quel est ton ressenti ?

« L’écart de niveaux est super important. Mais il y a déjà eu des exploits de ce type, même si la probabilité de gagner est réduite. Le football est un jeu où ce n’est pas forcément la meilleure équipe qui gagne contrairement au hand, basket ou rugby. C’est pour ça qu’on veut y croire et mettre tous les ingrédients possibles pour espérer le plus longtemps possible. Il faudra pour ça une conjugaison de plusieurs facteurs car on ne peut pas se permettre de faire un match moyen. »

A quel type d’opposition tu t’attends ?

« Il nous faudra sortir le gros match, avoir une certaine réussite offensive et défensive. Il va falloir que Saint-Priest joue avec le frein à main aussi et surtout, qu’on soit bien arbitré. On aura nos chances si tous ces facteurs sont réunis. Pour Saint Maurice, c’est vraiment un honneur de rencontrer Saint-Priest, le plus gros club de la région avec la Duchère après l’OL. Ils ont un vivier de joueurs assez extraordinaires et ils ont déjà utilisé les infrastructures de Saint Maurice cet été. J’ai d’ailleurs pu assister à un de leur match de préparation contre Alès. Le terrain ne sera pas une excuse pour eux. »

Jean-Christophe Imbert : « Et si le favori déjoue… »

Vous avez eu l’occasion de pouvoir préparer ce rendez-vous…

« Sur les premiers tours, on a su ne pas se faire piéger sur certaines rencontres contre des adversaires de niveaux inférieurs. En ouverture du championnat, on a pris le match par le bon bout en marquant rapidement. Il faudra commencer cette rencontre de la même manière, à savoir être très performant et ce, dès la première minute. Le week-end dernier, on disputait vraiment un match particulier, contre un des favoris de la poule et face à une grosse ambiance. Au terme d’un gros match, nous nous sommes imposés 1-0 et j’ai senti mes joueurs concernés. Ils ont pris les choses par le bon bout et ça va nous aider pour appréhender ce match car la Coupe de France est vraiment une compétition particulière. Le petit poucet qui affronte une grosse cylindrée pour son entrée en lice, on a déjà vu ça. Et si le favori déjoue… »

Comment se passent les préparatifs pour cette rencontre ?

« On a des bénévoles qui sont super investis. Ils ont un très bon état d’esprit et ils font tout pour nous mettre dans les bonnes conditions afin qu’on puisse réaliser la meilleure prestation. On attend du monde et je pense que les communes voisines seront curieuses de voir ce qu’on est capable de produire. On a un vrai stade de foot avec une vraie tribune, à nous de montrer ce qu’on sait faire sur le terrain. »

« Cette compétition peut générer beaucoup d’émotions »

Aller le plus loin en Coupe de France est donc un objectif ?

« On s’était fixé d’aller au 4ème tour pour les maillots et c’est un objectif rempli. Maintenant, on sait aussi qu’on veut finir le plus haut possible en championnat. Ce match arrive donc pile poil au bon moment et si on perd avec la manière, on aura fait une belle fête et tout le monde sera content. Si on gagne, c’est tout bénéfique donc on n’a rien à perdre finalement. On disputera un autre match de haute intensité en cas de qualification mais pour l’instant, ce n’est que du bonus. Le principal, c’est d’y mettre la manière, qu’on donne une bonne image du club. Si on arrive à faire un exploit, ça sera extraordinaire. Ça récompensera notamment l’état d’esprit des joueurs. »

À titre personnel, as-tu déjà vécu de grands moments dans cette compétition ?

« J’ai plus de souvenirs en tant que joueur que sur un banc en Coupe de France. J’ai disputé quelques rencontres à haute intensité à l’époque contre Villefranche ou Limonest par exemple. Comme je l’ai déjà dit, cette compétition est particulière et peut générer de nombreuses émotions. Et c’est ce que j’essaye de transmettre à mes joueurs. »

>>> Retrouvez toutes nos présentations de coupe de France !

SHARE