Jacky Cerveau a accordé une interview à nos confrères de Paris-Normandie. (Photo Ligue de Normandie)

L’ex-trésorier de la Ligue de Football Amateur a tenu à contre-attaquer au sujet de l’affaire de double facturation de ses frais dans Paris-Normandie.

Le 25 septembre, nous avons révélé une affaire de double facturation de frais concernant Jacky Cerveau, trésorier de la Ligue de Football Amateur et président-délégué de la Ligue de Normandie. Depuis plusieurs semaines, notre enquête a été minutieuse et les faits confirmée par de nombreuses sources… notamment au sein de la Ligue de Normandie et la Fédération Française de Football.

Quel n’est donc pas notre étonnement ce mardi 2 octobre à la lecture de l’interview de Jacky Cerveau auprès de nos confrères de Paris-Normandie. « Cet article est complètement à charge, a-t-il estimé. Dans l’esprit des gens, j’ai facturé une première fois à la Ligue de Normandie et une deuxième fois à la Fédération. » Petites précisions.

Lorsque nous avons eu confirmation de sa convocation par Noël Le Graët, président de la FFF, nous avons immédiatement contacté Jacky Cerveau afin de lui proposer de s’expliquer sur les éléments en notre possession. Or celui-ci n’a jamais répondu à notre courriel envoyé le lundi 23 septembre à 14h33, avec un accusé de lecture reçu le même jour à 15h31… soit 48 heures avant la parution. Nos informations étaient parfaitement vérifiées et l’intéressé n’a pas souhaité réagir aux accusations dont il faisait l’objet. Ne serait-ce que pour nous apporter des éléments pour sa défense.

« Il nous prend pour des andouilles ! »

« Dans le tarif de remboursement kilométrique imposé dans les règlements, il y a les frais d’usure du véhicule et les frais d’essence et je n’avais pas le droit de toucher l’intégralité de ces frais de remboursement, a expliqué le membre du bureau exécutif de la Ligue de Football Amateur (BELFA) au quotidien Paris-Normandie. J’ai remboursé à la Ligue les frais indus que je n’aurais pas dû toucher à hauteur de 3 369 euros ». Donc si Jacky Cerveau avait pris quelques minutes pour nous répondre, nous l’aurions précisé dans notre article. Ce qui n’a pas été le cas.

Ensuite, le président-délégué de la Ligue de Normandie s’est dit victime « d’un coup monté », fustigeant au passage Lionel Boland, membre du comité directeur de la Fédération Française de Football : « S’il y avait eu un doute quelconque, il aurait pu m’appeler et m’expliquer pour régler l’affaire sans en faire un pataquès ».

Des propos qui font bondir de nombreux présidents de clubs normands. « Il nous prend vraiment pour des andouilles, s’insurgent plusieurs d’entre-eux. Si personne n’avait rien vu, il n’aurait jamais rendu l’argent. Et il n’était pas question que ces faits ne soient pas rendus publics car on ne sait pas ce qu’il s’est passé avant cette période. » Des propos qui n’engagent que leurs auteurs… mais qui montrent une certaine tension au sein de la Ligue de Normandie. Une tension que l’interview de Jacky Cerveau n’est pas prête de faire baisser.

PARTAGER