Dunkerque, Pau et Villefranche tous les trois en déplacement, cette 19e journée du Championnat de National, pourrait profiter au Red-Star qui en cas de victoire aurait de bonnes chances de retrouver la pole position.

Avec huit victoires lors des neuf dernières journées, le Red Star de Vincent Bordot, impressionne. Le club Audonien qui n’a pas démérité samedi dernier à Nice, battu seulement 2 buts à 1, en 16e de finale de la Coupe de France, aura un bon coup à jouer en recevant dans son antre de Bauer, Bourg-Peronnas. Un succès leur assurerait de prendre la tête du classement, à condition que Dunkerque ne s’impose pas sur la pelouse de Béziers. Il leur permettrait aussi d’engranger le plein de confiance, avant d’aller à Dunkerque et de recevoir Pau, lors des deux prochaines journées.

Pau à Quevilly-Rouen Métropole, Villefranche à la Duchère et Dunkerque à Béziers, n’auront pas la partie facile, mais ils ont tous les trois prouvé par le passé qu’on pouvait compter sur eux, aussi bien à l’extérieur qu’ à domicile. Alors …

L’US Boulogne CO, vainqueur à Laval lors de la précédente journée et de Chambly en amical samedi dernier, aura la faveur du pronostic face à Créteil.

Le derby des Pays-de-Loire, entre Cholet et Laval, aurait pu être un match au sommet, mais les deux équipes ont quasiment perdu toutes leurs chances de jouer les premiers rôles. Pour ces deux là, il ne s’agira plus que de suprématie régionale.

Des rencontres importantes en bas de classement

Revigoré par sa victoire à Créteil, Le Puy Foot Auvergne 43 qui s’est encore renforcé avec l’arrivée du Stéphanois Alpha Sissoko, voudra confirmer à domicile en recevant l’US Concarneau, qui n’a plus gagné depuis le 4 octobre. Les Thoniers ont fait revenir de Chateauroux, leur ancien buteur Andrew Jung pour tenter d’enrayer cette spirale négative.

Le Gazélec n’a plus le choix, battu par Béziers vendredi dernier, les corses doivent absolument s’imposer face à Toulon. Idem pour Bastia-Borgo face à Avranches. Après un début de saison encourageant, les hommes d’Ottaviani semblent marquer le pas, et ne comptent plus que deux points d’avance sur le premier relégable.

PARTAGER