Les communes de Henriville, Seingbouse et Betting ont décidé d’interdire leurs terrains au club de foot local qui se retrouve ainsi dos au mur.

Le 18 août, l’Alliance Sportive Seingbouse, Betting Henriville doit accueillir le FC Rahling au deuxième tour de la coupe de France. La rencontre est normalement prévue au stade municipal d’Henriville. Sauf que c’est plutôt compromis car le maire de la commune a décidé d’interdire le terrain via un arrêté municipal, le 12 juillet, pour « la dangerosité des installations et le manque de sécurité ». Son homologue de Seingbouse a pris la même décision.

Mais quelle mouche les a piqués ? Le club, qui compte 70 licenciés, avait envoyé en fin de saison un courrier aux trois mairies en demandant quelques aménagements sur les deux stades « afin de moderniser et sécuriser les structures existantes ». Dans un communiqué, les dirigeants expliquent que « les maires ont répondu ne pas être en mesure d’assumer une dépense qui se monte à quelques milliers d’euros et en conséquence de condamner l’accès aux terrains ».

Denis Eyl, maire d’Henriville, a affirmé à nos confrères du Républicain Lorrain que « le club nous a tiré dessus au bazooka et après il s’étonne du retour. Ma décision est prise, je ne reviendrai pas dessus ». Le dialogue semble définitivement rompu entre le club de foot et les trois communes. « Il y a de belles installations ailleurs, qu’ils y aillent, a assuré Roland Rausch, le maire de Betting, au quotidien lorrain. Ici, ce n’est pas possible. »

«  Nous ne demandons pas le stade de France ! »

L’équipe première de l’Alliance Sportive a repris l’entraînement cette semaine… mais sans avoir de terrain. « On va courir en forêt ou dans les rues mais on ne peut pas faire de ballon, déplore Raphaël Kralj, membre du comité directeur. On essaie de trouver une solution provisoire mais nous, ce qu’on veut, c’est un club ici. » Surtout que les jeunes vont aussi reprendre l’entraînement d’ici la fin du mois d’août.

Cette situation est ubuesque puisque le club des trois communes vient de réaliser la meilleure saison de son histoire avec une quatrième place en Départemental 2 ainsi qu’un cinquième tour de coupe de France ! « Nous ne demandons pas le stade de France, nous ne demandons pas de nouveau stade, nous demandons un peu de gazon, un espace sécurisé et un local digne » clament les dirigeants du club. Un moindre mal pour un club de football…

PARTAGER