Pour sa deuxième montée en trois ans, le FO Sud Hérault n’a pas fait les choses à moitié pour fêter ce moment historique. Récit de la journée.

Ce dimanche, les habitants de Quarante, Creissan et Puisserguier ont pu voir passer un tracteur avec de joyeux lurons dans la benne. Les joueurs du FO Sud Hérault ont en effet fêté leur montée en Départemental 1 à travers un périple dans trois des cinq communes de ce club qui est né il y a quatre ans d’une fusion parfaitement menée par le président Christian Eugone.

Afin de fêter cette deuxième montée en trois saisons, tout avait été prévu depuis quelques semaines. « Comme on a été champions assez tôt dans la saison, on a voulu organiser une journée festive, explique Robin Riedo, un des joueurs du FOSH. On n’a pas eu beaucoup de difficulté vu le nombre de vignerons qu’on a dans l’équipe (rire). Et puis on avait pas mal d’argent dans la cagnotte avec les nombreuses amendes de la saison. »

Le déroulement de cette journée, c’est Christophe Ortiz, 37 ans, vétéran et mascotte de l’équipe, qui nous la raconte. « On s’est donné rendez-vous à neuf heures du matin au bar Le Quarante où le petit déjeuner était offert. Après cette collation, on a commencé à faire le tour du village en tracteur. Ensuite, on est parti vers Creissan où on a commencé l’apéro chez Olive avant d’aller voir Sylvio Ruiz, le coach adjoint, qui faisait un concours de pétanque. »

La fête a battu son plein pour le FO Sud Hérault dimanche dernier. (Photo DR)

Et la journée était loin d’être terminée ! « Vers midi, nous étions attendus à Puisserguier au bar Chez Tito pour les grillades, poursuit Christophe. Mais il y avait un vide-grenier et on s’est acheté des habits afin de se déguiser. Certains sont partis chercher Titinho, un Brésilien, ancien joueur du club, à l’aéroport de Toulouse tandis que nous sommes retournés à Quarante pour la fête des Toros. »

Jhonathan dit Titinho avait en effet participé à la montée en Départemental 2 il y a deux ans avec le FO Sud Hérault. « Il était parti le jour de la fête des Toros et il est revenu pour l’événement » confie Robin Riedo. La joyeuse troupe a donc continuer de fêter sa montée une bonne partie de la soirée. Mais chut, il ne faut pas trop en dire !

« C’était historique pour le club, poursuit le cadre du FOSH. On a une belle équipe de copains, on est très soudé avec un état d’esprit très famille. C’est aussi ce qui fait notre force. » Et même si on ne les verra jamais en Ligue des Champions sur RMC Sport, Christophe, Robin et leurs amis offrent une belle image du football amateur. Celle qu’on aime.


PARTAGER