Photo DR

Sept clubs de Régional 1, 2 et 3 ont déjeuné au restaurant Flunch d’Angers lors d’une journée de championnat. Pas banal.

Dimanche 3 mars, c’était un peu la foire au restaurant Flunch d’Angers Saint-Serge. En effet, sept clubs de Loire-Atlantique, Vendée et Maine-et-Loire se sont retrouvés à quelques minutes d’intervalle pour déjeuner puisque tous jouaient dans la Sarthe ou en Mayenne. Et surtout, plusieurs sont des adversaires directs en championnat !

C’est notamment le cas de l’ES Segré et du TVEC Les Sables d’Olonne (Régional 1, groupe B) ou encore de Pornic Foot, l’AC Brévinois et Saint-Père-en-Retz (Régional 3, groupe B)… auxquels s’ajoutaient les réserves de l’USSA Vertou (Régional 2) et d’Orvault SF (Régional 3). « Heureusement, on était les premiers arrivés, s’amuse Arnaud Biguet, l’entraîneur de Saint-Brévin. On croise souvent des autres équipes là-bas mais sept à se retrouver sur la même journée, c’était vraiment énorme ! »

Tous en ont rigolé… mais c’est le hasard du calendrier. « A chaque fois, on s’arrête là donc on s’attend à voir d’autres équipes en déplacement, explique Damien Lode, dirigeant de Saint-Père-en-Retz. C’est le Flunch qui doit être content depuis le début de la saison et la refonte des groupes ! » Placé près de l’A11, qui arrive de Loire-Atlantique, mais aussi de l’A87, qui vient de Vendée, c’est en effet un carrefour incontournable.

Et s’ils jouaient tous à 15 heures, certains sont arrivés un peu plus tôt… ou d’autres un peu plus tard. « Quand on est arrivé, Pornic et Saint-Brévin avaient déjà fini de déjeuner » confie le Péretzien. C’est quand même drôle de voir ces deux équipes qui se battent pur la montée en Régional 2 déjeuner ensemble avant leur match du jour. Même chose pour Segré et Les Sables d’Olonne, à la lutte pour la deuxième place de barragiste en Régional 1.


PARTAGER