Pour Ousmane Dembélé, c'est surtout le Stade Rennais qui toucher le jackpot !
Pour Ousmane Dembélé, c'est surtout le Stade Rennais qui touchera le jackpot ! (Photo Phlippe Le Brech)

Entre Kylian M’Bappé et Ousmane Dembélé, les jeunes Français font exploser le marché des transferts. Et les clubs amateurs peuvent en profiter… ou pas !

Depuis quelques semaines, Ousmane Dembélé et Kylian M’Bappé ont pris le pas de Neymar dans tous les médias. Les montants des transferts des deux jeunes attaquants français sont en effet hors normes, même s’ils n’atteignent pas celui de la star brésilienne. Mais s’ils font couler beaucoup d’encre, ces transferts sont aussi scrutés avec beaucoup d’intérêts par plusieurs clubs amateurs qui pourraient toucher de jolis dividendes.

Pour Ousmane Dembélé, c’est Evreux FC 27 qui va avoir le droit au Père Noël alors que le joueur n’a passé… qu’une seule saison au club (2009-2010), avant de signer au Stade Rennais. « C’est évidemment une bonne nouvelle pour nous car ça améliorera le quotidien du club et ça va le pérenniser mais pas le révolutionner » indique à L’Express Philippe Mongreville, président de l’EFC 27. Et s’il ne veut pas donner de montant – « seul mon trésorier sera au courant » – son club devrait toucher un peu plus de 260 000 euros… soit presque la moitié du budget annuel.

Didier Drogba, une machine à cash pour ses anciens clubs

Une somme qui n’est pas anodine. L’an dernier, l’US Torcy et l’US Roissy-en-Brie avaient glané 300 000 euros dans le cadre du transfert de Paul Pogba à Manchester United. « Ça n’a pas vraiment changé le quotidien du club, nous confie Samba Tati, le président roisséen. On a acheté deux minibus et on réfléchit à acquérir une sono pour notre tournoi afin de ne plus la louer. Mais nous ne ferons pas de folies et surtout nous ne payerons jamais un joueur ! »

Avec l’inflation du montant des transferts, de nombreux clubs ont touché le jackpot ces quinze dernières années. Quand Anthony Martial a signé à Manchester United (encore !), Les Ulis ont touché entre 400 et 600 000 euros. L’US Tourcoing a aussi eu quelques étrennes avec Didier Drogba et Yohan Cabaye (100 000 euros pour chaque joueur) mais l’Ivoirien a permis à Levallois de glaner pas moins de 760 000 euros. Patrick Vieira avait rapporté 200 000 euros au FC Dreux, Nicolas Anelka 227 000 euros à Trappes… et la liste est très longue.

L’AS Bondy devra attendre pour toucher le jackpot !

Le système des transferts instauré par la FIFA en 2001 a tout de même un côté pervers puisqu’il ne prend en compte que les transferts d’un pays à un autre. Donc dans le cadre de la signature de Kylian M’Bappé au Paris Saint-Germain, l’AS Bondy – seul club qu’il a connu avant de signer à l’AS Monaco à 15 ans – ne touchera pas le jackpot. Alors que si le jeune attaquant avait signé au Real Madrid, le club de Seine Saint-Denis aurait perçu au minimum neuf millions d’euros ! Dommage… en attendant une offre pharaonique d’un club étranger pour le futur Parisien ces prochaines années.

Le problème c’est que si un joueur part avant ses douze ans, le club où il était licencié ne touche rien. Ce fut le cas de La Saint-Pierre de Nantes pour Jérémy Toulalan (de Lyon à Malaga) ou le FC Nandy, petit club de District de Seine-et-Marne, pour Geoffrey Kondogbia (de Lens à Séville puis à Monaco et à l’Inter Milan). Certains clubs récompensent tout de même le premier club comme ce fut le cas du Real Madrid avec l’AS Hellemes dans le cadre du transfert de Raphaël Varane. Le club du Nord a en effet touché 25 000 euros alors que le défenseur central était parti pour Lens à dix ans.

Morale de l’histoire : si vous avez un jeune talent dans votre club, faite attention de bien le garder jusqu’à ses douze ans si vous voulez qu’il vous rapporte gros !

PARTAGER