C'est au stade Jean-Gallet de Chartres que le gardien de Bourges 18 a été agressé.
C'est au stade Jean-Gallet de Chartres que le gardien de Bourges 18 a été agressé. (Capture d'écran Google)

C’est une scène surréaliste qui s’est déroulée ce dimanche au stade Jean-Gallet de Chartres avec une bagarre entre le gardien du stade et le gardien de Bourges 18. 

Six agrafes sur le crâne. C’est le prix que Nicolas Radovic, gardien de but de Bourges 18, a payé lors de son voyage à Chartres ce dimanche. Habituel titulaire en National 3, le joueur originaire de Caen évoluait ce week-end avec l’équipe réserve lors du déplacement face à son homologue du FC Chartres. Mais comme le rapporte L’Echo Républicain, le joueur avait choisi de prendre sa voiture personnelle.

Alors qu’il suivait les deux mini-bus du club berruyer lors de l’entrée dans l’enceinte du stade Jean-Gallet, le gardien du stade lui a demandé de sortir son véhicule comme le prévoit le règlement de l’enceinte. Après quelques échanges houleux, le gardien de Bourges 18 a frappé l’employé municipal, à terre, comme nous le rapporte un témoin. Puis il est parti chez lui avant de revenir avec… une batte de base-ball, qualifiée de « fantaisie » d’près notre témoin ! Il aurait alors frappé Nicolas Radovic à la tête.

Le gardien berruyer a été emmené à l’hôpital Louis-Pasteur de Chartres où il lui a donc été posé six agrafes sur le crâne. Il a aussi eu six jours d’ITT ainsi qu’un arrêt de travail de deux semaines. Le gardien du stade s’est aussi rendu aux urgences et s’est vu notifier une ITT de deux jours a cause des coups reçus.

Les deux protagonistes ont déposé plainte et ils se retrouveront donc devant le tribunal dans quelques mois. Quant à la rencontre, elle ne s’est pas déroulée puisque les joueurs de Bourges 18 n’ont pas voulu la disputer. La Ligue du Centre Val de Loire va donc devoir se pencher sur un dossier qui s’annonce plutôt ardu.

PARTAGER