Ben Salim Boina
Ben Salim Boina sous le maillot de Marseille Consolat. (Photo Philippe Le brech)
Bannière stages Louza

Pour le deuxième match des Comores dans cette CAN 2021, Ben Salim Boina, s’est distingué malgré la défaite (2-0) contre les hommes de Vahid Halilhodzic.

14 janvier 2022. Une date qui restera à jamais gravée dans la mémoire de Ben Salim Boina. Alors que le gardien de l’US Endoume était sur le banc lors du match d’ouverture contre le Gabon (défaite 0-1), le sélectionneur, Amir Abdou a décidé de le lui accorder sa confiance contre le Maroc. Et 90 minutes plus tard, ce choix s’est avéré payant.

Puisque même si les Comores se sont inclinées (2-0), la doublure d’Ali Ahamada a écœuré l’attaque des Lions de l’Atlas avec sept arrêts, dont une triple parade salvatrice et pour couronner le tout, un pénalty arrêté. Grâce à cette performance XXL, le portier a marqué l’histoire des Coelacanthes en devenant le premier joueur comorien à obtenir la distinction d’homme du match lors d’une Coupe d’Afrique des Nations.

« Aller chercher le monde professionnel, c’est un rêve ! »

« C’est une première pour moi de sortir sous les ovations, surtout à l’extérieur ! s’exalte Ben Salim Boina, au micro de RFI. On kiffe ces moments, ils sont inoubliables. Je pourrai les raconter à ma famille et à mes enfants. Avant ce match, on me disait de prendre du plaisir et de me régaler, car on ne joue pas tout le temps une CAN. »

Malgré la déception du résultat, l’ancien joueur de Marseille Consolat (aujourd’hui Athlético Marseille) ne peut s’empêcher de rêver et de pourquoi pas atteindre l’un de ses principaux objectifs. « Quitter le monde amateur, aller chercher le monde professionnel, c’est un rêve que j’ai toujours aujourd’hui et qui est réalisable. Pourquoi pas le réaliser à 30 ans ? Mais cela reste un rêve. Si ça vient, El hamdoulillah, sinon je suis très bien comme ça. »

https://twitter.com/beinsports_FR/status/1482045133726044166?s=20

Le National 2 et la N3 bien représentés pour cette CAN 2021

Si Ben Salim Boina est le seul joueur de N3 présent pour de cette compétition, le N2 compte à lui seul pas moins de neuf représentants ! Moyadh Ousseni (gardien de Fréjus Saint-Raphaël), Nadjim Abdou (milieu de terrain de Martigues), Kassim Abdallah (défenseur de Marignane Gignac), Moussa Djoumoi (attaquant de l’AS Saint-Priest) et Ali M’Madi (attaquant d’Épinal) défendent également fièrement les couleurs des Comores.

Les Panthères du Gabon peuvent eux compter sur le soutien du gardien de Vannes, Junior Noubi et Yannis N’Gakoutou, défenseur de Lyon – La Duchère. Les clubs rhodaniens sont bien représentés puisque du côté du Goal FC, le défenseur et le milieu de terrain, Diadié Diarra et Almike Moussa N’Diaye prêtent main-forte à la Mauritanie.

SHARE