C'West (en jaune) ne pourra plus jouer à domicile avec des spectateurs pendant plus d'un an !
Les clubs de Futsal sont désormais considérés comme club formateur. (Photo Archives Jérôme Bouchacourt)
Bannière stages Louza

C’est une sanction très lourde. Le club nantais de C’West s’est vu notifier un an et demi de huis-clos par la commission de discipline de la FFF. Explications.

« Tous les matchs de l’équipe première du club se joueront à huis clos jusqu’à la fin de la saison 2018/2019. » La sanction est tombé il y a quelques jours. C’West Futsal a été sanctionné de huis-clos à domicile pendant plus d’un an par la Fédération Française de Football. Ça peut paraître très lourd pour les faits reprochés au club nantais. Petit retour sur ce qu’il s’est passé le 17 février dernier lors du match de D2 nationale contre Bagneux.

Le procès-verbal de la FFF indique : « Considérant qu’il ressort des rapports officiels que les supporters locaux ont jeté des projectiles divers sur l’aire de jeu, dont une bouteille d’eau en plastique contenant du liquide, une bouteille de jus de fruits et une batterie externe de téléphone, ce qui a entrainé plusieurs arrêts momentanés de la rencontre … Considérant également que le public local a insulté en permanence le corps arbitral et l’équipe visiteuse. »

 

Les bénévoles ne peuvent pas faire de palpations !

Un témoin présent au match nous apporte des précisions : « Ce sont des jeunes qui n’ont rien à voir avec le club et je pense que c’est compliqué pour C’West de prévoir ce genre de débordements. » Le problème, c’est que ce n’est pas la première fois que le public vient perturber des matches du club nantais. Le 23 février 2017, la commission de discipline de la FFF l’avait déjà sanctionné de trois matches à huis-clos « en raison du comportement de ses supporters qui avaient notamment insulté les adversaires et jeté divers projectiles sur eux ».

Mais alors quelle est la solution ? Car le club a justement fait remarquer à la commission de discipline que « les  bénévoles n’ont pas le droit à faire des palpations les à l’entrée du gymnase, en raison de la législation, ce qui permet à certains supporters d’entrer avec des projectiles, et que le coût pour employer une personne accréditée afin de faire des palpations à l’entrée est pour l’instant trop élevé ». En attendant, C’West devrait faire appel de cette sanction.

SHARE