NMF - Mouvaux
Le NMF (en vert) a remporté la coupe de France samedi dernier. (Photo Barnabé Mélaine)

Le CNOSF ayant validé la décision de la FFF de faire rejouer les matchs du SC Paris, Nantes Métropole Futsal ne se déplacera pas samedi.

Après sa conciliation mardi au Comité National Olympique et Sportif Français à Paris, Nantes Métropole Futsal a reçu la réponse ce jeudi après-midi. Sans trop de surprise, le CNOSF a demandé à s’en tenir aux décisions de la Fédération Française de Football de faire rejouer les matchs du Sporting Club de Paris. Dont celui face au NMF qui a été programmé ce samedi par la Fédération Française de Football.

« Au regard de l’absence d’élément permettant d’engager la responsabilité du SC PARIS dans la commission de la fraude par son joueur, le conciliateur estime que la commission supérieure d’appel n’a pas commis d’erreur de droit ou manifeste d’appréciation en décidant de faire rejouer les rencontres auxquelles a participé Monsieur Williams OLIVEIRA DO NASCIMENTO, permettant ainsi une application sincère et en équité de la loi du terrain pour départager les équipes concernées. Pour toutes ces raisons, le conciliateur n’entend pas proposer à la FFF de rapporter la décision de sa commission supérieure d’appel. »

« Pour que la justice fasse son travail ! »

Pour le Nantes Métropole Futsal, qui vient de gagner la coupe nationale contre Mouvaux Lille, c’est un peu la douche froide. « Pour nous, les choses sont claires depuis longtemps, concède Christophe Benmaza, le manager sportif du club. On avait prévu de finir la saison après la finale de coupe. Nous ne sommes pas en mesure de nous déplacer à Paris samedi pour affronter le Sporting. » Le club nantais a donc décidé de faire une croix sur le titre de champion de France.

« Il y a plus important qu’un titre, assure le dirigeant du NMF. Le message le plus important est qu’il faut que notre pratique évolue avec des règlements respectés par tous. On veut quelque chose de carré, de crédible pour le plus haut niveau. » Le club va saisir le tribunal administratif « pour que la justice fasse son travail ».

Nantes Métropole Futsal ne se déplacera pas mais Paris Acasa et l’UJS Toulouse ne souhaitent pas non plus jouer ces matchs. Le SC Paris va donc être pouvoir sacré champion de France de D1 Futsal sans rejouer ses matchs.

SHARE