Joie AS Saint-Priest Futsal
La joie des joueurs de l'AS Saint-Priest contre le FC Chavanoz. (Photo Sulyvan Manfroi)

Créé en juillet 2021 en fusionnant avec la Team Bel Air, l’AS Saint-Priest Futsal vient d’accéder en 32e de finale de la Coupe Nationale de Futsal.

27 juillet 2021. La Team Bel Air, créée trois ans plus tôt, en 2018, entre dans une nouvelle dimension. Le club de Futsal, qui comptabilisait une trentaine de licenciés, vient de fusionner avec l’un des clubs phares de la région lyonnaise : l’AS Saint-Priest. Quelques mois après sa création, l’AS Saint-Priest Futsal réalise un début de saison historique avec une qualification en 32e de finale de la Coupe Nationale de Futsal.

« C’est une grosse performance, surtout lorsque l’on regarde notre tirage, affirme, l’entraîneur Ali Ghemmazi. Dès le premier tour, nous sommes tombés sur une équipe de R1 qui ne comptabilisait qu’une seule défaite. On a remporté ce match sur le score de 4-1. Ce fut une véritable satisfaction. »

« Remporter ce match 6-0, c’était au-dessus de mes attentes ! »

Mais le plus dur restait à venir. Pour les 64e de finale de la compétition, les Sang et Or sont tombés sur un sacré morceau. Chavanoz, qui évoluait dans l’élite du futsal français lors du précédent exercice. Mais pas de quoi faire trembler le pensionnaire de District 2. Au terme d’une masterclass et d’un match à sens unique, les San-Priods se sont imposés sur le score fleuve de 6-0.

« On les connaît un peu, c’est un club situé juste à côté de chez nous. Peut-être que l’adversaire nous a pris un peu à la légère, mais on a réalisé le match parfait. Sur cette rencontre tout nous a souri, déclare le technicien avec fierté. Notre qualification n’est pas due au hasard. Je savais que l’on pouvait gagner ce match et réaliser de nouveau un exploit. Mais de là à remporter ce match 6-0, c’était au-dessus de mes attentes. Je ne m’y attendais absolument pas. »

« De la D4 à la D2, le club reste invaincu en championnat ! »

Grâce à cette qualification pour les 32e de finale de la compétition, l’AS Saint-Priest est désormais le petit poucet de la Coupe Nationale de Futsal, pour son plus grand bonheur. « C’est une réelle fierté. De base, nous sommes un petit club de quartier. Tous les joueurs viennent du même endroit. On jouait entre nous et finalement tout est allé très vite. »

Une ascension fulgurante. Puisque l’ASSP brille dans tous les domaines, cette saison. Au bout de sept journées de championnat, les jaune et rouge sont invaincus pour un total de 52 buts marqués contre seulement 16 petits buts encaissés. Faisant du club la deuxième meilleure attaque, la meilleure défense et le leader de sa poule tout en comptabilisant un match de retard. « C’est un début de saison idéal, jubile, Ali Ghemmazi. C’est la suite de ce que nous avons commencé. Depuis la D4, D3 et maintenant la D2, le club reste invaincu en championnat. C’est tout simplement sensationnel ! »

« On veut créer un vrai club de futsal ! »

Si le club est arrivé à un tel niveau de performance aussi rapidement, c’est en partie grâce « au travail, la rigueur, le sérieux et la force du quartier » selon les propos du coach. Et pour lui faciliter le travail, il peut compter sur un effectif plus que compétitif, notamment avec la présence de « trois ou quatre joueurs qui peuvent facilement jouer en D2 voire un niveau au-dessus. »

L’association entre ses deux clubs est un réel succès et ne semble pas prêt de s’arrêter de sitôt. L’ambition est de monter dans les années à venir au niveau régional et de pourquoi pas s’imposer comme l’une des figures en matière de futsal dans la région. « L’objectif de cette fusion était de se structurer notamment d’un point de vue administratif. On veut également développer le futsal chez les jeunes. On veut créer un vrai club de futsal et pour cela il fallait se mettre avec l’AS Saint-Priest qui est le meilleur club de la région derrière l’OL, on ne peut pas faire mieux. »

SHARE