(Photo Philippe Le Brech)

Alors que trois matchs du SC Paris ont été donnés à rejouer, la FFF a décidé de ne pas reporter les deux dernières journées de D1 Futsal.

Le 29 avril, la commission fédérale des règlements et contentieux (CFRC) a décidé de faire rejouer trois rencontres du Sporting Club de Paris. Mais les deux dernières journées de championnat sont prévues les samedis 7 et 14 mai. On pouvait donc s’attendre à un report de la D1 Futsal, surtout que plusieurs appels sont en cours sur ce dossier. Mais ce ne sera pas le cas.

« Considérant qu’à date, compte tenu des organisations mises en place par les clubs, modifier le calendrier des deux dernières journées de championnat de D1 Futsal pénaliserait l’ensemble des clubs dans leurs préparatifs et leurs déplacements respectifs, les changements de date qu’imposerait la mise en œuvre immédiate de la décision engendrerait de multiples modifications sans que les clubs ne puissent garantir les disponibilités des salles » indique le procès-verbal de la commission fédérale de futsal.

Pas de report, quid des matchs à rejouer de D1 Futsal ?

Ce qui veut donc dire que ces trois rencontres contre Nantes Métropole Futsal, Paris ACASA et l’UJS Toulouse 31 ne seront pas rejouées pour l’instant. « Ainsi, les rencontres à reprogrammer, si elles devaient être confirmées, seront fixées à une date ultérieure en fonction des procédures en cours » précise d’ailleurs la commission. Cela présage-t-il d’un changement de décision de la part de la FFF via la commission supérieure d’appel ? C’est fort possible, étant donné que la décision de la CFRC va à l’encontre d’une note envoyée aux clubs de Futsal par la direction juridique le 7 juin 2018 où iI est notamment question des joueurs brésiliens.

Le 29 avril, la CFRC a considéré que « le Sporting Club de Paris s’en est tenu aux informations données par la CBF, en revanche le joueur connaissait parfaitement sa situation et aurait dû indiquer clairement le fait qu’il avait joué en fin d’année 2021 ». Or la note de 2018 est très claire (voir ci-dessous). « Nous précisons, en ce qui concerne le Brésil, que la CBF a donné délégation à la CBFS pour organiser la pratique du Futsal sur le territoire brésilien » avait prévenu la FFF. Le certificat international de transfert d’Oliveira Do Nascimento Williams n’a donc pas été demandé au bon interlocuteur. Il reste donc à déterminer les responsables, la FFF via son service spécialisé ou le Sporting Club de Paris.

SHARE