Les joueurs d'ALF Futsal célèbrent une qualification historique. Crédit Jessim Ferraro / https://www.instagram.com/objectif.instinct/
Bannière stages Louza

Créé il y a un peu plus de 10 ans, Amateur Lyon Fidésien, « ALF Futsal », pour les intimes, vient de se hisser jusqu’en quart de finale de la coupe nationale. Une qualification historique pour un club de « copains » qui a su conjuguer esprit famille et exigence sportive.

« Fier et heureux, oui ». Amaury Barlet, président, joueur et cofondateur du club rhodanien, a le sourire en ce début de semaine. Pour la première fois de sa jeune histoire, ALF vient de se hisser jusqu’en quart de finale de la Coupe Nationale.

Créé en 2010, le club de Sainte-Foy-Lès-Lyon a gravi rapidement les échelons avec 7 montées successives (!) de 3ème division de district du Rhône (le 5ème niveau départemental à l’époque) jusqu’à la Régional 1.

Et l’élite régionale aurait pu, aurait dû n’être qu’une étape de plus sur le chemin des Fidésiens. « Il y a quatre ans on perd contre Martel Caluire sur la finale de la saison, il y a 3 ans on perd la finale du championnat à Chavanoz, il y a deux saisons on est premier quand le championnat s’arrête à cause du Covid… ».

Les premiers rôles en R1 Auvergne Rhône-Alpes

Ce dernier « raté » reste d’ailleurs difficile à digérer pour Amaury Barlet. « Déjà, je trouve anormal que le 2ème d’Auvergne Rhône-Alpes ne participe pas aux barrages d’accession, quand on voit le niveau. Et ce n’est pas la coupe de cette année qui va montrer le contraire (l’autre club amateur qualifié pour les quarts de finale, GOAL FC, est également rhônalpin, ndlr)… Et ce qu’on a vécu pendant le Covid, c’était vraiment très dur. Cette non montée… on l’a vécu comme une injustice, on est allé jusqu’au CNOSF. »

A ALF, l’état d’esprit maison n’est toutefois pas à se lamenter. Alors les Fidésiens ont repris le travail, sous la houlette de leur excellent entraîneur Christ Eleka. Après une saison blanche l’an passé, à cause de la situation sanitaire, ils jouent une nouvelle fois les premiers rôles en R1 AURA, 2ème du championnat derrière l’ogre GOAL, qui n’a pas perdu un seul match.

Christ Eleka motive ses joueurs. Crédit : Jessim Ferraro / @Objectif.instinct

Le parcours en coupe est aussi une belle récompense pour tout un groupe. Pour tout un club. « Après quasiment un an et demi sans futsal, tout le monde est resté et s’est réengagé. Et puis ce parcours va servir au club dans sa structuration et dans l’exigence que ça demande, aussi bien en termes d’organisation, d’investissement, que dans l’engagement des acteurs. C’est une expérience qui va nous construire alors que l’on aspire toujours à évoluer au niveau national. »

« Il y a vraiment du talent, du potentiel ! »

Une ambition, une exigence, qui ne se fait pas au détriment des ingrédients et des valeurs sur lesquels ALF s’est construit. « Sur le groupe seniors 1/2 compétition, les 2/3 sont originaires de Sainte-Foy-Lès-Lyon. On est ouvert à tout le monde, en revanche on met un point d’honneur à ce que les meilleurs joueurs de la ville jouent chez nous. Et, au fil du temps, on s’est rendu compte que Sainte-Foy était riche en sacrés joueurs de ballon. Il y a vraiment du talent, du potentiel. Et pour ceux qui ne sont pas Fidésiens ils sont adoptés rapidement. Ce côté familial nous accompagne depuis le début et on ne s’en éloignera pas. »

Amateur Lyon Fidésien va pouvoir afficher ses valeurs à une audience un peu plus forte avec cette participation en quart. « Nous on veut faire une belle fête, j’espère qu’on va recevoir. On veut juste éviter Toulon qui nous avait éliminé en 8ème de finale en 2016 et nos voisins de GOAL », sourit Amaury Barlet.

Un président heureux et fier. Et on le comprend…

Un groupe composé d’une majorité de Fidésiens. Crédit : : Jessim Ferraro / @Objectif.instinct
SHARE