Frédéric Reculeau est dépité par la situation actuelle.
Frédéric Reculeau est dépité par la situation actuelle. (Photo Philippe Le Brech)

Avec trois joueurs testés positifs à la Covid-19, l’USM Avranches a connu quinze jours difficile. Frédéric Reculeau fait le point.

Jeudi dernier, l’US Avranches Mont Saint-Michel a joué son premier match de préparation contre les Voltigeurs Châteaubriant (4-2) après le report de ses deux précédentes rencontres face à Guingamp et Lorient. « On voulait surtout retrouver le plaisir de jouer au foot, assure Frédéric Reculeau, l’entraîneur du club manchois. Il y avait huit jeunes dans l’équipe de départ, par volonté et par défaut, au vu de nos nombreuses absences. »

Car Avranches a été touché par la Covid-19 juste après la reprise de l’entraînement avec trois membres du club testés positif. « Sans parler des matchs annulés, on fait des entraînements individuels sur la piste d’athlétisme, poursuit le technicien avranchinais. C’est vraiment ingérable ! On est très en retard sur la préparation. » A moins de trois semaines de la reprise du championnat, le sixième du dernier exercice est en grande difficulté.

Un cinquième test lundi !

« On a des joueurs qui sont en quatorzaine puisque c’est le protocole sanitaire et on essaye d’avoir des tests régulièrement, confie Frédéric Reculeau. On en repasse encore un lundi, ce sera la cinquième fois depuis la reprise. On demande aux garçons de faire très attention mais on ne peut pas non plus les empêcher de vivre. »

Avec un effectif amoindri, l’US Avranches Mont Saint-Michel essaye néanmoins d’avancer. « Collectivement, ce n’est pas vraiment le cas » soupire son entraîneur dont le match contre l’US Concarneau, prévu samedi 8 août, a été annulé car les deux clubs s’affronteront lors de la première journée de championnat. L’USAMSM pourrait affronter le FC Nantes vendredi en remplacement… ce qui ne changera foncièrement pas grand chose à cette préparation tronquée.

PARTAGER