Les joueurs des Herbiers se rappelleront toute leur vie de la finale de coupe de France face au Paris Saint-Germain. (Photo Lisa Paquereau)

Pour ce dernier jour de l’année 2018, nous avons demandé à nos collaborateurs et nos confrères de sites indépendants leurs coup de cœur.

Denis Dupont (Monfoot69) : « Ils se sont offerts une finale »

A Futsal Saône Mont d’Or, pensionnaire de R1 Rhône-Alpes-Auvergne, les joueurs s’étaient déjà hissés jusqu’en demi-finale de la Coupe de France de Futsal, défaits par les Garges Djibson fin avril. Leurs dirigeants leur ont offert un joli cadeau, à savoir la finale ! En effet, lors de la demi-finale, les Franciliens avaient aligné un joueur disputant un autre championnat, non homologué par la FIFA, en Belgique. Chose qui est strictement interdite par les règlements fédéraux. Conséquence, match gagné sur tapis vert et direction Nanterre pour la troupe d’Alberto Arteaga… qui s’inclinait quand même avec les honneurs en finale contre le Kremlin Bicêtre, futur champion de France, après prolongations s’il vous plait (4-6).

Futsal Mont d’or a réalisé un parcours exceptionnel en coupe nationale ! (Photo Monfoot69)

Frédéric Sougey (Métro-sports) : « L’AJA Villeneuve, roi de l’Isère »

Pas vraiment dans les bonnes grâces des hautes instances embourgeoisées du District de l’Isère, les Grenoblois de la Villeneuve ont répondu de la meilleure des manières : sur le pré ! Après une finale de très bon niveau face à l’excellente équipe de l’UO Portugal, l’équipe de Claudio Donoso a remporté la coupe de l’Isère Fabrice Marchiol en juin dernier. Un trophée acquis après un succès 3-1 grâce à des réalisations de Zakaria Kenouche (x2) et Abdel Bencheriet. Un joli pied de nez et surtout le rappel qu’en matière de football, il ne doit exister qu’une vérité : celle du terrain.

L’AJA Villeneuve, vainqueur surprise de la coupe de l’Isère. (Photo Métro-sports)

Stéphane Patural (Loire Football) : « Une saison historique pour l’US Veauche »

A la trêve hivernale, l’ES Veauche compte quatre points de retard sur le leader stratien, un retard que les Veauchois vont rattraper au fil des rencontres pour passer devant au classement. La finale entre les deux formations à lieu début mai. Comme au match aller, ES Veauche s’impose au terme d’une rencontre maitrisé. Les hommes de Johann Ollagnier s’offrent la montée en Régional 2. Quelques semaines plus tard, c’est la réserve qui s’offre un ticket pour le championnat de Régional 3. Une première historique pour le club Veauchois. La première partie de l’exercice 2018.2019 est sur le même tempo avec aucune défaite au compteur en onze matchs et trois points de retard sur le leader, l’Olympique de Valence.

L’ES Veauche a vécu une année 2018 remplie de succès ! (Photo ES Veauche)

André Paquereau (Footamateur) : « Le parcours des Herbiers en coupe de France »

Pour moi, le coup de cœur de l’année 2018, c’est évidemment la belle histoire du Vendée Les Herbiers Football et son incroyable parcours qui l’a conduit jusqu’en finale de la Coupe de France. C’était la première fois qu’un club Vendéen allait aussi loin dans la compétition. Une qualification historique pour les « Rouge et Noir » qui ont fait se déplacer 35 000 supporters pour venir les encourager au stade de France, tout en rassemblant 9 500 personnes devant un écran géant installé au stade Massabielle, pour l’occasion, soit plus de la moitié du nombre d’habitants de la commune. A titre personnel, je n’oublierai pas les trois matchs que j’ai eu le plaisir de suivre et relater, le quart et la demie au stade de la Beaujoire et donc la finale au stade de France.

Les Herbretais ont fait vibrer le foot amateur en atteignant la finale de la coupe de France ! (Photo Lisa Paquereau)

Marie-Laure Julian (Foot Gironde) : « La montée de Cestas en National 3 »

Parfois, le football offre de belles surprises et de belles histoires. Cela a été le cas la saison passée en Régional 1. Le SAG Cestas empochait sa montée en National 3, un an après avoir obtenu sur le fil le maintien, déjouant ainsi tous les pronostics après une lutte acharnée avec le favori, la Jeunesse Villenavaise. Le SAG Cestas est pourtant un club atypique à ce niveau. Pas de « fixes », des petites primes de match mais une magnifique cohésion d’un groupe dont certains éléments ont débuté ensemble en promotion de première division pour atteindre en 2014 le Régional 1 emmené par Franck Villalba. Puis Laurent Abribat a permis au groupe d’entrer à nouveau dans l’histoire en atteignant le National 3. Les belles histoires sont rarement le fruit du hasard. Cestas, c’est bien plus qu’un club, c’est une famille !

Les joueurs de Cestas ont montré de belles valeurs pour aller chercher la montée en National 3. (Photo Marie-Laure Julian)

Jérôme Bouchacourt (Footamateur) : « Bourges Foot, quelle sensation ! »

Dixième de National 3 Centre Val de Loire la saison dernière, Bourges Foot avait réalisé une deuxième partie de championnat très intéressante avec huit succès. Le club des quartiers nord de la Préfecture du Cher a continué sur sa dynamique puisqu’il est largement leader de son groupe de N3 à la trêve avec huit points d’avance sur ses poursuivants. Cerise sur le gâteau, Bourges Foot réalise un parcours historique en coupe de France avec un trente-deuxième de finale à jouer samedi 5 janvier contre l’Olympique Lyonnais. Quelle sensation pour un club qui possède un budget très modeste, loin derrière son voisin Bourges 18 !

Les joueurs de Bourges Foot (en vert) dominent largement le championnat de National 3 Centre Val de Loire depuis le début de saison.
Les joueurs de Bourges Foot (en vert) dominent largement le championnat de National 3 Centre Val de Loire depuis le début de saison. (Photo Elsa Gouénard) 
PARTAGER