Photo Jérôme Bouchacourt @ Sports Média

A partir de ce mercredi 7 juillet, la rédaction de Footamateur vous emmène dans les coulisses de la FFF et de son univers impitoyable pour une grande enquête.

Depuis presque deux ans – et le titre de champion du Monde 2018 en Russie – la rédaction de Footamateur s’est penchée sur les coulisses de la Fédération Française de Football. En discutant avec de nombreux salariés, des présidents de Ligue et de District mais aussi des élus fédéraux, c’est un monde assez particulier qui nous a été décrit. Un monde loin de la buvette que l’on aime fréquenter le dimanche après-midi.

Au fil des discussions, nous nous sommes penchés sur le rôle de Florence Hardouin, une directrice générale mal aimée, les méthodes de Jean Lapeyre, un directeur juridique omnipotent, ou encore l’influence de Noël Le Graët, un président en perte de vitesse. Si les langues se délient, c’est aussi parce que le titre mondial de 2018 est désormais loin derrière… et l’élimination des Bleus en huitièmes de finale de l’Euro 2021 permet de se poser de nombreuses questions. Cette enquête sur la FFF permet d’éclaircir l’arbre qui cache la forêt.

Excès de pouvoir, pressions, jalousies, mensonges …

A partir de ce mercredi 7 juillet, notre enquête sur la FFF va donc vous plonger dans les couloirs du 87 boulevard de Grenelle. Une immersion surprenante qui nous a permis de découvrir des choses peu reluisantes entre excès de pouvoir, pressions, jalousies et mensonges. Nous vous détaillerons notamment le plan de sauvegarde de l’emploi qui ressemble plus à une purge pour dégager des salariés indésirables.

Ce travail est réalisé depuis de nombreux mois avec une vérification de tous les propos, de toutes les informations, de toutes les sources. Un travail de fourmi qui mettra à jour de nombreuses pratiques douteuses, des attitudes malveillantes, des petites magouilles entre amis. Loin de ce fair-play que le football – ou le sport en général – essaye de véhiculer. On vous donne donc rendez-vous ce mercredi 7 juillet à 19 heures pour le premier volet de notre enquête sur la FFF.

SHARE