Fernandy Mendy
Fernandy Mendy lors d'un match en Ecosse cette saison. (Photo DR)

En Ecosse depuis 2019, Fernandy Mendy est revenu dans l’Hexagone. International depuis l’an dernier, le défenseur de 28 ans est désormais en quête de stabilité.

De retour à Angers après une riche expérience de l’autre côté de la Manche, Fernandy Mendy (28 ans) mesure le chemin parcouru depuis son envol il y a trois ans désormais. « Je ne retiens que du positif de mon expérience incroyable en Ecosse, souligne le robuste défenseur, international depuis peu. Je suis très satisfait de tout ce que j’ai pu accomplir, que ce soit le fait d’être passé professionnel lors de mon arrivée en 2019 du côté de Raith Rovers ou encore d’avoir porté les couleurs de mon pays à la CAN. J’ai connu trois clubs, dont un en prêt, ce qui m’a permis de découvrir plusieurs environnements différents. »

Passé par Kelty Hearts et Alloa Athletic avant son retour dans l’Hexagone, l’ex-joueur du SNAF et du SCO, ancien employé de l’usine Scania dans le Maine-et-Loire, a goûté au bonheur de la sélection lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun.

« Vivre à l’étranger forge le mental ! »

« C’est plus l’expérience avec ma sélection que je retiens, le fait de pouvoir porter les couleurs de mon pays, surtout lors d’une compétition comme la CAN, concède le joueur de 28 ans. Il y a beaucoup de fierté, surtout quand on sait que certains mettent des années à être appelés. J’ai pu connaître cette sensation en l’espace de trois ans et c’est une vraie récompense. »

Un parcours qui force l’admiration, mais qui a surtout endurci le défenseur central également passé par la Flèche. « Le fait de vivre à l’étranger, d’être confronté à une autre langue, à un nouvel environnement, forge forcément le mental. On ne construit pas juste un footballeur. J’ai appris à vivre avec ma famille dans un nouvel environnement. »

Fernandy Mendy La Flèche

Fernandy Mendy a été un cadre du RC Fléchois (ici en National 3 à Nantes) durant quatre ans. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Fernandy Mendy veut retrouver de la stabilité

Alors qu’il a dû inscrire ses enfants à l’école en Ecosse, chose à laquelle ces derniers se sont habitués, Fernandy Mendy évoquait le fait de vouloir retrouver de la stabilité lors de son retour en France malgré les vacances. « Mon fils a trois ans et ma fille cinq, ils grandissent et je recherche un projet beaucoup plus stable car j’ai vraiment envie de me poser à 28 ans, précise-t-il, mettant sa famille au premier plan. Il faut reconnaître que mes enfants ont pris le goût du voyage et c’est une bonne chose. Je ne bouge jamais seul, on reste tout le temps ensemble et on est obligé de s’adapter. »

Désireux de « se poser », Fernandy Mendy n’exclut pas de s’engager dans un nouveau challenge. Bien au contraire, l’ancien défenseur de la Flèche en N3 se dit ouvert à un projet qui concilierait amour du ballon rond et vie familiale.

« La plupart de mes amis jouent en amateur, je suis donc obligé de regarder ce qu’il se passe, surtout autour de chez moi, assure-t-il. Puis on vient tous du football amateur. Je ne suis fermé à aucun projet, n’importe où en France. J’aimerais trouver quelque chose qui va me permettre de m’épanouir avec ma famille. Avant la priorité c’était le football uniquement, maintenant il y a l’intérêt de ma famille avant tout. » Avis aux amateurs…

SHARE