Les Havraises sont en quart de finale de la coupe de France, un véritable exploit pour un club qui évolue en championnat régional.
Les Havraises sont officiellement en D2 féminine après avoir gagné leur appel. (Photo Emmanuel Lelaidier - HAC)

C’est un des deux dossiers qui restait en suspens pour la montée en D2 féminine. Le Havre AC a gagné en appel et a donc validé sa montée au niveau national.

L’OGC Nice avait déposé des réserves sur la qualification de huit joueuses américaines du Havre AC lors des barrages d’accession à la D2 féminine. Le club de la cote d’Azur avait eu gain de cause auprès de la Commission Fédérale des Règlements et Contentieux avec matchs perdus pour les Normandes.

Mais la Commission Supérieure d’Appel a infirmé cette décision lors de sa réunion du 5 juillet. Cela va dans le sens de la décision concernant Strasbourg Vauban quelques semaines auparavant. Car les joueuses américaines du Havre n’avaient pas de licence FIFA dans leur pays la saison précédente, donc elles n’étaient logiquement pas mutées.

C’est un cas à prendre en compte lors des prochaines mutations de joueuses venant du continent américain et qui jouent en championnat universitaire. Cette compétition n’est en effet pas reconnue par la FIFA et si les joueuses ou joueuses n’ont pas de licence dans une association « officielle », ils ou elles ne sont pas considérés comme mutés. Comme le prévoit le règlement de la FFF d’ailleurs.

Il ne reste donc plus qu’à savoir qui de Portet-sur-Garonne ou Orvault SF sera le dernier accédant à la D2F puisque le club de Loire-Atlantique devrait voir son appel examiné la semaine prochaine.

PARTAGER