Photo Metro-sports

La commission supérieure d’appel de la FFF a validé la première décision à propos du match de coupe de France féminine entre Lille OSC et l’ESAP Metz. Incroyable !

Comme nous l’indiquions ce jeudi, l’ESAP Metz n’a pas pu se rendre à la convocation en commission supérieure d’appel puisque le club a été convoqué la veille au soir pour le lendemain matin. Et comme c’était prévisible, la FFF a confirmé la décision de la commission des compétitions.

L’ESAP Metz avait demandé à la FFF l’inversion du match puisque celui-ci a été reporté deux fois… comme le directeur adjoint des compétitions leur avait indiqué dans un courrier en début de semaine. Mais la FFF a considéré que « la commission des pratiques seniors féminines a décidé de déprogrammé la rencontre pour éviter un déplacement potentiellement dangereux pour l’ESAP Metz ».

C’est une grande première de voir l’instance fédérale se soucier des la dangerosité d’un déplacement ! Car dans les faits, le terrain de Lille – situé à
Camphin-en-Pevele où se situe le Domaine de Luchin, centre d’entraînement du LOSC – était enneigé comme toute la région lilloise mercredi matin avec entre 10 et 15 centimètres comme nos confrères de La Voix du Nord l’ont bien montré.

Il aurait donc été impossible de jouer sur le terrain synthétique prévu pour la rencontre. Pire… Le LOSC a réalisé des photos et une vidéo de son centre d’entraînement, diffusées sur les réseaux sociaux. L’argument de la dangerosité du déplacement ne tient donc pas !

L’ESAP Metz forfait pour la rencontre ?

Compte Twitter du Lille OSC – mercredi 30 janvier

« Cette décision est incroyable, assure Pascal Defives, le président messin. C’est un peu le pot de terre contre le pot de fer. On va donc être obligé de faire un forfait. Nos filles jouent à Marseille dimanche, elles vont rentrer tard dans la nuit. Alors s’il faut en plus qu’on leur demande de prendre deux jours de congés pour aller à Lille mercredi… Ce n’est pas possible ! »

La commission d’appel ayant rendu sa décision, il reste néanmoins une demande conciliation devant le CNOSF. Et si l’ESAP Metz fait sa saisine en début de semaine en procédure d’urgence, la nomination d’un conciliateur suspendra la décision de la FFF… et le match n’aura pas lieu mercredi prochain, alors que les quarts de finale auront lieu le week-end prochain !


PARTAGER