L'AC Boulogne-Billancourt (en blanc) a réussi à se hisser en finale du tournoi.
L'AC Boulogne-Billancourt (en blanc) a réussi à se hisser en finale du tournoi. (Photo Fred Annin)
Bannière stages Louza

Pour la dixième édition de la FCGM Champions League, Jérémy Ricordel revient sur les faits marquants d’un tournoi marqué par la victoire des Allemands du RB Leipzig.

Jérémy, quel bilan tirez-vous de cette édition qui fêtait son dixième anniversaire ?
Sportivement, c’est une très belle édition. En terme de spectateurs, je pense que c’est la plus grosse fréquentation depuis la création du tournoi. Rien que sur la finale, on pense qu’il y a eu au moins deux mille personnes. C’est énorme.

Le RB Leipzig vainqueur de la Champions League, c’est une surprise, non ?
Pour moi c’est l’équipe la plus complète et la plus régulière qui a gagné. C’était la plus solide physiquement et elle avait le meilleur gardien du tournoi. C’est ce qui a fait la différence. Nice a eu aussi sa chance. Il y a eu une grosse demi-finale entre eux et l’AC Boulogne-Billancourt. Leipzig est clairement un invité surprise. J’ai constaté que l’on ne les avait jamais vus en France. C’était un beau petit coup de poker de notre part. Ils reviendront l’année prochaine.

Un mot sur l’US Torcy vainqueur de l’Europa League ?
C’est une juste récompense pour le club et pour leur éducateur Mamadou Gory qui fait un travail remarquable. C’est un club de gagneurs. Ils ont sorti la Juve et Manchester City et ils battent Brest en finale. C’est un super parcours.

« La victoire Guipry-Messac contre la Juventus, c’est historique ! »

C’était l’édition des grandes premières…
Oui car hormis la première édition, c’est la première fois que l’on avait un club amateur en finale. Même si l’AC Boulogne-Billancourt est un club amateur, il est digne d’un club pro. C’est surtout la première fois que l’on avait un club étranger à s’imposer. Ce n’était jamais arrivé.

Quels regards portent les clubs étrangers sur le tournoi ?
J’ai eu des félicitations des clubs étrangers. Les dirigeants du FC Porto m’ont dit qu’ils n’avaient jamais vu ça alors qu’ils font des tournois dans tous les pays d’Europe. Autre exemple, le coordinateur sportif de la Juve a tenu à venir me voir pour me remercier et pour me dire que le club aimerait bien avoir une invitation pour l’année prochaine. Ça fait chaud au cœur. C’est une belle récompense pour les bénévoles car c’est un travail monstrueux. Ça donne envie de continuer. On va essayer d’entretenir la magie en essayant d’avoir encore de nouvelles idées.

Quel a été pour vous le moment le plus marquant ?
On retiendra surtout que l’équipe de Guipry-Messac a gagné son premier match contre la Juventus de Turin. C’est historique et exceptionnel. Pour les dix ans, c’était un beau cadeau. C’est une belle récompense pour le travail qui est fait par nos éducateurs depuis quatre, cinq ans. Si un jour on arrive à accrocher un quart de finale en Europa League, ce sera une belle victoire.

Finale Ligue des Champions.
AC Boulogne-Billancourt – RB Leipzig : 0-2.

Finale Ligue Europa.
US Torcy – Stade Brestois : 2-0.

Meilleur joueur : Enzo Schirrer (OGC Nice).
Meilleur gardien : Franz Hantschmann (RB Leipzig)

 

SHARE