Joie Voltigeurs Châteaubriant
La joie des Voltigeurs Châteaubriant après leur victoire contre Le Mans FC en coupe de France. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Deuxièmes du groupe A de National 2, les Voltigeurs Châteaubriant ont éliminé Le Mans FC (National). Retour sur cette belle performance.

La seule performance de ce samedi en coupe de France est venue du nord de la Loire-Atlantique avec la qualification des Voltigeurs Châteaubriant (National 2) face au Mans FC (National 1) – grâce à un but de Sambou Soumano – après une prestation plutôt aboutie (1-0).

La saison dernière, Le Mans FC jouait encore en Ligue 2 alors que le club de la Mée dominait le National 3 Pays de la Loire. Les écarts se sont resserrés, avec la descente du premier et la montée du deuxième, mais le rythme n’était pas le même depuis quelques mois entre un club qui n’a jamais arrêté de jouer et un autre qui a vu son championnat s’arrêter au mois d’octobre. Ce qui ne s’est pas forcément vu ce samedi après-midi.

« On a fait ce qu’on avait prévu, sans véritablement se mettre en danger, explique Papy Leye, l’entraîneur castelbriantais. On souhaitait troubler la maîtrise de leurs milieux de terrain. On a donc pris Costa en individuel pour l’empêcher de relancer. Puis il fallait casser la relation avec Gimbert. On a travaillé là-dessus toute la semaine. »

« On se devait d’être là ! »

Et ça a marché puisque les Manceaux n’ont jamais été véritablement dangereux. Mais il fallait aussi marquer un but. « On savait qu’ils n’aimaient pas défendre en courant vers leur but donc on voulait jouer dans la profondeur, poursuit le technicien des Voltigeurs. On avait aussi vu leurs circuits préférentiels sur les vidéos des matchs. »

Surtout il a mis ses joueurs en condition. « J’ai toujours dit qu’il ne fallait pas pleurer car on avait la chance de jouer la coupe de France, souligne Papy Leye. On n’aurait pu eu d’excuses sur les conditions de la préparation, au manque de rythme ou à l’absence du public. On se devait d’être là ! » Châteaubriant devra désormais se rendre en Normandie pour le septième tour.

SHARE