Image d’illustration Adobe Stock
Image d’illustration Adobe Stock

Le dimanche 26 mai, la rencontre de Régional 3 entre Launaguet et Biars Bretenoux n’a pas été à son terme. L’arbitre a en effet décidé de s’en aller. Explications.

Après un arbitre qui fait évacuer un stade à cause de propos racistes, la saison dernière en Régional 3 Pays de la Loire, c’est cette fois un arbitre qui a décidé de quitter le terrain et de s’en aller. C’était le 26 mai lors de la dernière journée de Régional 3 entre Launaguet FC et Biars Bretenoux FC, en plein milieu de la seconde période… un match pour la deuxième place du groupe F.

Cette rencontre a mal débuté puisque l’arbitre de centre n’est pas venu. C’est donc un de ses assistants qui a donc pris le sifflet. « Tout de suite, j’ai senti qu’il allait être dépassé par l’intensité du match, a raconté Sébastien Prunier, l’entraîneur Launaguetois à nos confrères de La Dépêche. Tout s’est bien passé en début de match sur le terrain, même si les duels étaient durs. Cependant, en dehors du terrain, le coach de Biars, suspendu, a commencé à se plaindre, à critiquer mes joueurs et le trio arbitral. »

Puis l’officiel a fini par craquer devant tant d’incivilité. « Les joueurs se sont alors énervés sur le terrain et, à la 70e minute, une altercation a eu lieu entre les 2 équipes, a précisé le technicien Haut-Garonnais. Des insultes racistes ont été prononcées envers un de mes joueurs et, à la suite de ça, l’arbitre a quitté le terrain, pris ses affaires et est parti. Il n’y avait donc plus d’arbitre, donc plus de match. »

Cette version de Sébastien Prunier est néanmoins contestée par son adversaire puisque des joueurs de Biars Bretenoux auraient été agressés par des joueurs de Launaguet. Une vidéo du match montrerait ainsi cette version des faits. Il ne s’agirait pas non plus d’insultes racistes. Les deux clubs ainsi que l’arbitre ont envoyé leurs rapports à la Ligue dont la commission de discipline devra démêler le vrai du faux.

Quant à faire rejouer le match, c’est peu probable étant donné que la saison est terminée et que si les deux clubs jouaient la deuxième place, ils ne pouvaient pas monter en Régional 2, le SC Balma 2 étant trop loin devant.


PARTAGER