Erick Schneider
Erick Schneider (à gauche) est chahuté dans le District de Provence. (Photo Philippe Le Brech)

Le comité exécutif de la FFF s’est réuni mercredi avec la décision de suspendre Erick Schneider, le président du District de Provence.

Une semaine après le gros coup de mistral sur le District de Provence, le comité exécutif de la Fédération Française de Football s’est saisi du sujet ce mercredi. En l’absence de Noël Le Graët, excusé. « Considérant qu’en l’état, la bonne administration du District de Provence n’est plus assurée ou, à tout le moins, n’apparaît plus l’être dans un climat de sérénité nécessaire à la bonne mise en œuvre des missions que la FFF lui a confiées et dont elle reste la garante » indique le procès-verbal du Comex.

Une évolution de la situation sera faire d’ici trois mois

Puis il est précisé « qu’il y a lieu de la préserver, en prenant les mesures adéquates et provisoires dans le seul intérêt de la bonne gestion du football sur le territoire du District de Provence, notamment à l’encontre de M. Erick Schneider, dont le comportement ne paraît pas, à ce jour, contribuer à cet objectif, en sa qualité de Président ».

De ce fait, la FFF a suspendu Erick Schneider à titre conservatoire « jusqu’à une nouvelle décision à intervenir », tout en demandant « à la Ligue du Football Amateur de suivre l’évolution de la situation au sein de ce District et d’en rendre compte au Comité Exécutif dans un délai maximum de 3 mois ».

Le procès-verbal du comité exécutif

Informé de la situation actuelle du District de Provence par un courrier de ses salariés adressé par leur avocat (notamment les éléments relatés dans le rapport de l’Inspection du travail pour des faits reprochés au Président Erick SCHNEIDER, laquelle a relevé l’infraction pénale de harcèlement moral par ce dernier et une saisine de la justice),
Informé de la situation de l’arrêt de travail de 4 salariés au sein du District, ainsi que de la mise en retrait de plusieurs bénévoles de cette structure en responsabilité sur certaines missions, provoquant des dysfonctionnements notamment dans l’organisation des compétitions départementales (aucune programmation des rencontres pour certaines, des dates de début de championnats reportées à d’autres dates ou ultérieurement sans précision, des problématiques liées aux programmations de certaines rencontres…etc),
Rappelle que :

  • La Fédération est chargée d’une mission de service public déléguée par l’Etat ;
  • Elle a confié l’exécution d’une partie de ses missions à ses Ligues et Districts ;
  • Ces organes déconcentrés ont une autonomie administrative, sportive et financière pour tout ce qui n’est pas contraire aux Statuts et Règlements de la FFF, leurs Présidents veillant à leur fonctionnement régulier ;
  • Toutefois, conformément aux dispositions de l’article L.131-11 du Code du Sport, la Fédération contrôle l’exécution des missions qui leur ont été confiées et a notamment accès aux documents
  • relatifs à leur gestion et à leur comptabilité

Constate, au regard des éléments factuels portés à sa connaissance, que le comportement de M. Erick
SCHNEIDER, Président du District de Provence, impacte la situation des salariés, dont un certain nombre paraît en état de souffrance, et engendre des conséquences sur l’engagement de certains bénévoles,
Considérant que, par leurs missions, les salariés tout comme les bénévoles contribuent au bon fonctionnement de la mission de service public déléguée au District de Provence, à savoir l’organisation et la gestion des compétitions officielles ainsi que le développement du football sur son territoire,
Considérant que la situation évoquée ci-dessus fait, dès lors, peser un risque sur la bonne exécution de cette mission, et est susceptible de porter préjudice aux clubs et licenciés de la Fédération qui participent aux compétitions départementales, voire de dégrader les relations entre ces derniers et le District de Provence,
Considérant qu’en l’état, la bonne administration du District de Provence n’est plus assurée ou, à tout le moins, n’apparaît plus l’être dans un climat de sérénité nécessaire à la bonne mise en œuvre des missions que la FFF lui a confiées et dont elle reste la garante,
Considérant, ainsi, qu’il y a lieu de la préserver, en prenant les mesures adéquates et provisoires dans le seul intérêt de la bonne gestion du football sur le territoire du District de Provence, notamment à l’encontre de M. Erick SCHNEIDER, dont le comportement ne paraît pas, à ce jour, contribuer à cet objectif, en sa qualité de Président,
Demande à la Ligue de la Méditerranée d’accompagner le District de Provence, notamment en termes de ressources humaines, afin de rétablir son fonctionnement normal et d’assurer la continuité du service pour les clubs et les licenciés,
Demande à la Ligue du Football Amateur de suivre l’évolution de la situation au sein de ce District et d’en rendre compte au Comité Exécutif dans un délai maximum de 3 mois,
Décide de suspendre à titre conservatoire M. Erick SCHNEIDER en tant que Président de cet organe, avec effet immédiat et jusqu’à une nouvelle décision à intervenir à la suite des informations qui seront portées
à la connaissance du Comité Exécutif par la Ligue du Football Amateur.

SHARE