Lorsqu'un joueur perd connaissance, il est important de le mettre en PLS rapidement.
Lorsqu'un joueur perd connaissance, il est important de le mettre en PLS rapidement. (Image d'illustration)

Ce dimanche, un entraîneur est intervenu après un choc subi par une joueuse adverse. S’il lui a peut-être sauvé la vie, cela pose la question de généraliser les formations aux premiers soins.

Ce dimanche, un drame a peut-être été évité lors du match de Régional 2 féminine entre la réserve d’Orvault SF et l’Olympique Saumur (2-0). Peu après l’heure de jeu, une joueuse saumuroise a en effet perdu connaissance après un contact. « Sur un choc anodin avec une de mes joueuses, elle a chuté lourdement au sol, raconte Gilbert Parrichi, l’entraîneur orvaltais.Je sais que ce n’est pas facile quand une telle situation arrive. Je suis rapidement intervenu pour la mettre en PLS (Position Latérale de Sécurité) afin de libérer les voies respiratoires. »

Cette intervention a peut-être sauvé la vie de cette joueuse. « Elle a repris connaissance rapidement mais sa voix était faible, précise le technicien d’Orvault. En restant sur le dos, elle risquait de s’étouffer car la langue peut tomber au fond de la gorge. » Les pompiers sont arrivés rapidement et la joueuses de l’Olympique Saumur a été emmenée au CHU où elle est restée de longues heures en observations.

« Je n’étais pas très bien dans la soirée et ils m’ont laissé sortir de l’hôpital vers deux heures du matin, a écrit la jeune femme dans un SMS de remerciement ce lundi. J’ai mis beaucoup de temps à m’en remettre mais maintenant ça va mieux et il n’y a rien de grave. Plus que deux jours de surveillance et ce sera fini. »

Cela montre que la  formation « Prévention et Secours Civique de niveau 1 (PSC1) » devrait être généralisée dans tous les clubs. Car elle n’est aujourd’hui obligatoire que pour passer le BMF (Brevet de Moniteur de Football) mais pas pour le Certificat Fédéral de Football (1, 2 et 3). « C’est une très bonne réflexion, assure Didier Esor, président-délégué de la Ligue des Pays de la Loire. Il faudrait en effet qu’une personne au moins puisse avoir cette formation chaque week-end dans les stades. »


La formation PSC1 est dispensée par les Pompiers mais aussi par de nombreuses associations habilitées par le Ministère de l’Intérieur dont la liste est disponible ICI.


PARTAGER