Photo Adobe Stock

Avec trois matchs arrêtés en un mois, l’US Béziers n’a plus joué de rencontre complète depuis le 17 mars. Et la Ligue n’a toujours pas statué.

Et un, et deux et trois… Depuis un mois, l’US Béziers a vu ses trois derniers matchs arrêtés par les arbitres en Régional 2 Occitanie. La dernière fois que le club bittérois a terminé une rencontre, c’était le 17 mai contre l’AS Perpignan Méditerranée (1-1). Mais que s’est-il vraiment passé ?

Le 31 mars à Balaruc-les-Bains, l’arbitre a arrêté la rencontre à la 53e minute se sentant menacé après avoir distribué deux cartons rouges aux joueurs de l’AS Béziers. Le score était de 0-0-. Le 7 avril contre la réserve de Canet Roussillon FC, l’arbitre a arrêté la rencontre pour des jets de projectile sur le terrain. Les Bitterois menaient au score (1-0).

Le 14 avril, l’US Béziers ne jouait pas puisque Perpignan FC Bas-Vernet a déclaré forfait fin décembre. Après quinze jours de trêve, le club du Sud-Est de Béziers se déplaçait ce samedi soir au SC Perpignan Nord. JUste avant la mi-temps, alors que Perpignanais menaient au score (1-0), un accrochage entre deux joueurs a amené l’arbitre à expulser les protagonistes. Comme le rapporte notre partenaire Foot-Occitanie, l’arbitre décide que l’ambiance sur la pelouse ne peut continuer en l’état.

Ça fait donc trois matchs arrêtés en un mois. En épluchant les procès-verbaux de la Ligue d’Occitanie, aucun de ces dossiers n’a encore été traité ! Ni par la commission d’arbitrage, la commission sportive ni la commission de discipline. Aujourd’hui, l’US Béziers est bien calé en milieu de tableau… mais ces trois dossiers pourraient être préjudiciables au club suivant le résultat des commissions. Affaire à suivre…


PARTAGER