Millau
Le délégué de la Ligue (en bleu) accompagné de dirigeants sur le terrain "impraticable". (Photo DR)

Cette semaine, la commission régionale d’appel de la Ligue d’Occitanie a décidé de donner un match de jeunes à rejouer alors que la saison est terminée.

« Il est hors de question de laisser passer une telle mascarade ! » A Millau, on ne décolère pas après la décision de la commission régionale d’appel de la Ligue d’Occitanie de donner le match à rejouer pour son équipe U14 à Beaucaire. Car le club de l’Aveyron avait eu gain de cause avec un match gagné par pénalité dans un premier temps. Retour sur cette histoire un peu folle.

Le 24 juin dernier, l’EFC Beaucairois a demandé le report de son match face au SO Millau Football en Régional U14. Le club du Gard a envoyé un arrêté municipal la veille à 17h36 à la Ligue d’Occitanie. « L’arrêté en question a donc été adressé au service de la Ligue en dehors des horaires fixés pour la procédure initiale, indique le procès-verbal de la commission d’appel. Toutefois, il ressort de l’ensemble des éléments du dossier que la Ligue, malgré la réception tardive de l’arrêté susvisé, a décidé le vendredi en fin de journée, de reporter à une date ultérieure la rencontre litigieuse et de mandater un représentant afin de constater l’état de praticabilité du terrain. »

Millau estime que le match ne devrait pas être rejoué

Si la commission des compétitions a reporté la rencontre, le SO Millau a pourtant fait le déplacement. L’EFC Beaucairois a aussi présenté une équipe mais qui n’était pas celle habituelle puisque les U14 étaient partis jouer un tournoi en Espagne le jour du match. La rencontre n’a pas pu se jouer et elle a été donnée perdue par pénalité en première instance au club local. Ce que la commission d’appel a infirmé ce mardi en donnant ce match à rejouer.

« La Commission relève que le représentant mandaté par la Ligue pour contrôler l’état de praticabilité du terrain a précisé dans son rapport et lors de l’audition que le terrain n’était pas en état de permettre la pratique du football en raison de la présence de trou et de flaque d’eau » précise le procès-verbal.

« C’était un arrêté de complaisance ! »

Et c’est ce point que conteste fermement le SO Millau qui assure que « le terrain était tout à fait praticable (…) c’est d’ailleurs intéressant de demander à la mairie de Beaucaire pourquoi elle n’a pas mis d’arrêté municipal sur l’autre stade de la commune où il y a eu des rencontres le dimanche ».

Les Millavois estiment que « c’était un arrêté de complaisance, appuyé par un représentant de la Ligue ». Il y a un autre problème, c’est faire rejouer ce match le 27 août alors qu’il avait initialement reprogrammé le 30 juillet. « Les joueurs ne se sont pas entraînés depuis un mois et demi, sont tous en vacances en famille et certains ont été transférés dans un nouveau club » ajoute le club aveyronnais qui a fait appel de la décision de rejouer ce match devant la FFF. Affaire à suivre…

SHARE