Thibault Deslandes
Président du FC Saint-Lô, Thibault Deslandes brigue la présidence de la Ligue de Normandie. (Photo DR)

La commission des opérations électorales de la Ligue de Normandie a invalidé la deuxième liste menée par Thibault Deslandes. Explications.

Ce mardi midi, Pierre Leresteux peut souffler. Sa commission des opération électorale a validé sa liste pour les élections du 6 novembre prochain. Mais le président de la Ligue de Normandie pourrait être seul en lice puisque la même commission a recalé la liste de Thibault Deslandes, le président du FC Saint-Lô Manche, qui avait annoncé sa candidature la semaine dernière.

La raison ? « Après étude de la candidature de M. DAHMANE Hakli, candidat en tant que représentant des éducateurs, la Commission constate que ce dernier n’était ni licencié au cours de la saison 2019/2020, ni membre d’une quelconque commission active » est-il indiqué dans le procès-verbal de la commission.

La liste « Par les clubs, pour les clubs » a réagit rapidement via un communiqué. « Ce rendu de ladite commission stipule qu’un des colistiers, en l’occurrence Hakli Dahmane n’était pas licencié durant la précédente saison 2019-2020. C’est un fait que nous n’avons jamais contesté et pour cause : Hakli Dahmane était au chômage et recherchait un poste d’entraîneur durant cette saison 2019-2020. Il ne pouvait donc pas s’engager dans un club sans en devenir l’entraîneur-salarié. Nous avons d’ailleurs apporté toutes les preuves à la commission ad-hoc. »

Une interprétation des règlements ?

Mais qu’en est-il exactement ? L’article 2.1 des statuts de la FFF indique que « la personne exerçant une fonction officielle au sein des instances nationales ou régionales, acquièrent de droit la qualité de membre individuel et de licencié de la FFF ». Selon Foot2000, le logiciel de gestion de la FFF, Hakli Dahmane est bien membre d’une commission depuis 2005.

La commission précise que l’éducateur n’est pas « membre d’une quelconque commission active » en s’appuyant sur « les articles 13.2.1 et 13.3 des Statuts de la Ligue de Football de Normandie ». Or, à la lecture des statuts de l’instance régionale, il n’est jamais fait mention de « commission active ». Il pourrait donc s’agir d’une interprétation des règlements.

La liste de Thibault Deslandes devrait se retourner vers le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF). Mais en cas de conciliation positive, celle-ci devra être acceptée par le comité directeur de la Ligue de Normandie… dans lequel on retrouve quatorze membres de la liste de Pierre Leresteux pour les futures élections sur les vingt-deux élus actuels. Sans commentaire…

PARTAGER