L’élection du nouveau comité directeur de la ligue a lieu ce samedi, sous haute tension. Car ces dernières semaines ont été émaillées d’incidents entre les deux listes en présence.

Ce samedi matin, la Ligue du Centre Val de Loire va vivre un moment très important avec l’élection de son nouveau comité directeur. En effet, le précédent a démissionné le 31 octobre dernier à la suite de la présentation des comptes de l’instance régionale… dont la dette est officiellement de – 544 000 euros, mais qui, selon nos informations, pourrait être beaucoup plus élevée.

Deux listes se présentent à cette élection, celle d’Antonio Teixeira, président du District du Cher, et celle de Jacques Blanchet, président du FASS Tours. Le 21 décembre dernier, nous avions dévoilé que la première liste n’était pas valide car un de ses membres faisait partie de la commission électorale… ce qui est interdit par le règlement de la Ligue du Centre Val de Loire. Un des membres de cette liste nous avait alors expliqué que « la démission du comité directeur mettait fin à l’existence juridique des commissions ».

A la FFF, on se sent « trompé » !

Une position validée par le comité de direction « démissionnaire » de la Ligue – avec le vote de cinq présidents de District soutenant Antonio Teixeira, comme l’atteste le procès-verbal du 27 décembre – mais contre l’avis de la Fédération Française de Football. « J’ai donné un avis mais j’ai été trompé car on ne m’a donné toutes les informations, souligne Jean Lapeyre, le directeur-adjoint de la FFF. Maintenant, on ne peut pas pas s’immiscer dans une élection de Ligue. Il y a une autonomie pour chaque instance, avec les conséquences éventuelles ! »

Il y a donc deux listes en cours pour cette élection. Et pour répondre aux maux de cette Ligue, financiers et structurels, c’est devenu la guerre des mots… voir des tranchées ! « Deux philosophies sont en présence pour l’élection du 12 Janvier 2019 … Si la liste adverse se complaît dans des déclarations, de type slogan, dans la presse, nous préférons de loin le contact direct avec vous et vos licenciés » entame dans son dernier courrier Antonio Teixeira.

Celui-ci parle ensuite de « désinformation sans vergogne » ou du « risque grave que la politique qu’ils comptent mettre en place fera peser sur les finances des clubs ». De l’autre côté, Jacques Blanchet se défend « de vouloir faire peser le déficit sur les clubs », insistant sur le fait que « le terme associé pour les Districts est de mutualiser les frais des personnels techniques ».

La Ligue sera-t-elle gagnante ?

Preuve de cette guerre ouverte… tous les présidents de District ont envoyé des courriers à leurs clubs via la messagerie officielle, affichant leur soutien à Antonio Teixeira, et précisant que « cette invitation personnelle dans le cadre d’une réunion privée s’adresse tant aux Présidents qu’à toutes personnes licenciées dans son club, sous réserve qu’elles ne figurent pas sur une liste électorale concurrente ».

Finalement, quelque soit le résultat de cette élection, elle sera forcément contestée par une partie ou l’autre… et cette guerre des mots n’arrangera pas forcément celle des maux d’une Ligue qui est vraiment très mal en point !

PARTAGER