Stade Saint-Domineuc
Le stade de Saint-Domineuc en Bretagne. (Capture d'écran Google)
Bannière stages Louza

Samedi après-midi, un match de jeunes a été interrompu par les tirs de chasseurs qui participaient à une battue au sanglier.

« Des enfants ont crié, d’autres ont pleuré. » Comme l’a confié un témoin de la scène à Ouest-France, des jeunes joueurs ont été traumatisés ce samedi lors d’un match à Saint-Domineuc (Ille-et-Vilaine), entre Rennes et Saint-Malo. Alors qu’ils jouaient une rencontre de championnat, des coups de feu ont retenti en bordure du terrain avec des chasseurs qui tiraient sur un sanglier.

« Je ne comprends pas comment des chasseurs sont autorisés à venir si près, alors que des enfants disputent un match de football, précise Kévin, un des témoins, au quotidien régional. C’est dangereux. Une balle peut être vite perdue. » Il a alors appelé la Gendarmerie pour signaler les faits.

Pour les chasseurs, « tout a été fait dans les règles de l’art »

« Dix minutes plus tard, les gendarmes étaient là et se sont dirigés vers le sous-bois, raconte-t-il. Les enfants étaient en train de jouer et on entendait les coups de feu. Le sanglier est alors sorti dans le champ, juste à côté du terrain de football, où il a été tué. » Il a d’ailleurs filmé la scène (voir vidéo ci-dessous).

Le Maire de la commune, Benoît Sohier, n’était pas au courant de la venue des chasseurs près du terrain samedi. « Si les chasseurs veulent venir chasser, ils n’ont rien à déclarer à la mairie, explique-t-il auprès de Ouest-France. Je n’ai pas d’autorisation à donner. Les zones de chasse sont définies par la Fédération, où les associations peuvent organiser des battues. » De son côté, la société de chasse indique que « tout a été fait dans les règles de l’art ».

SHARE