Stade Vignoc
Le stade de Vignoc. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

La rencontre de Régional 1 Bretagne entre Vignoc et Langueux n’a pas été à son terme dimanche dernier. Un joueur local aurait proféré des propos racistes.

Dimanche dernier, la rencontre de Régional 1 Bretagne entre l’AS Vignoc Hede Guipel (ASVHG) et l’US Langueux n’a pas été à son terme alors que le club local menait au score (2-0). C’est aux alentours de la 75ème minute qu’un joueur langueusien s’est plaint de propos racistes. « Regroupement aux abords de la surface de Vignoc, notre numéro 6 très énervé, ce qui est inhabituel, m’indique que le numéro 4 lui a dit : gros blackos, gros singe » a indiqué le capitaine du club visiteur sur la feuille de match.

« À la suite de ces propos racistes nous avons décidés de quitter le terrain pour montrer notre indignation et notre solidarité envers notre joueur, est-il ensuite inscrit. Ces propos ont été entendus par plusieurs joueurs de notre équipe qui étaient proches des joueurs concernés. »

Son homologue de l’ASVHG s’est aussi exprimé sur la feuille de match. « A la 80ème, l’équipe de Langueux décide de quitter le terrain après un arrêt de jeu. Le joueur de Langueux n°6 passablement énervé s’en prend à plusieurs de nos joueurs avec lesquels il veut en découdre. L’arbitre souhaite reprendre le jeu après avoir sanctionné 2 joueurs. »

Un précédent de propos racistes en septembre dernier

Les versions des deux clubs divergent. « Qu’il y ait eu des mots échangés, c’est indéniable. Mais ces mots n’ont rien à voir avec du racisme, a précisé Johann Bazin, l’entraîneur vignocois, auprès de Ouest France. Notre joueur dit qu’il n’a jamais tenu de tels propos et je le croisIl est affecté, car des propos comme ceux-là sont graves et ça ne lui ressemble pas. »

Le joueur de l’US Langueux qui aurait été victime de ces propos racistes a néanmoins déposé plainte en début de semaine.  « Deux autres joueurs ont entendu les insultes racistes. Ils ont d’ailleurs rédigé un rapport qui a été transmis à la Ligue » a indiqué Eric Heurtematte, le président costarmoricain au quotidien régional. La commission de discipline de la Ligue de Bretagne va se saisir du dossier afin de faire la lumière sur les faits.

Il faudra ensuite trancher sur le résultat de cette rencontre entre deux clubs de bas de tableau qui se battent pour le maintien. Un précédent s’est déroulé le 19 septembre dernier lors d’un match de coupe de France qui avait été arrêté pour des propos racistes avant que le club incriminé, le RC Rannée La Guerche, soit blanchi par la Ligue de Bretagne.

SHARE