Photo Elysée officiel
Bannière stages Louza

Lors d’un entretien à RMC, Emmanuel Macron a parlé du football amateur, de la difficulté des clubs et du statut de bénévole. Extraits.

Ce jeudi, Emmanuel Macron était en visite à Clairefontaine. Après avoir fait le tour du château et déjeuné avec l’équipe de France, le Président de la République a accordé une interview à nos confrères de RMC et BFM TV. Et il a notamment été question du football amateur, qui se retrouve en difficulté depuis plus d’un an et le début de la pandémie de Covid-19.

« On a beaucoup aidé les clubs, notamment ceux qui avaient une billetterie mais qui n’ont pas pu accueillir de public, a rappelé le Chef de l’Etat. Ce plan sport a coûté trois milliards d’euros. » Ce fut notamment le cas pour les clubs dont les championnats se déroulés sans spectateurs comme le National 1, la D1 Féminine ou la D1 Futsal. Emmanuel Macron est aussi revenu sur le Pass’Sport. « Il est très important car il ne doit y avoir aucun rempart pour les familles quels que soient leurs moyens financiers, a-t-il confié. Mettez vos enfants au sport ! »

Un plan de relance pour les clubs sportifs

Le Président de la République a informé de « la mise en place d’un plan de relance en sortie de crise pour les clubs sportifs, notamment les plus petits ». Puis Emmanuel Macron a rappelé que « les clubs ne tiennent pas sans les bénévoles car ils donnent beaucoup de temps car ils forment, ils accompagnent ». Sur réforme de leur statut, il a précisé que « c’était une vraie question mais il ne faut pas dénaturer cet esprit d’engagement. Il faut le reconnaitre et le valoriser ».

Des engagements intéressants de la part du Président de la République. Il reste donc à attendre ces nouvelles mesures pour que le sport amateur, et notamment le football, puisse se relancer et s’éloigner de cette crise sanitaire.

SHARE