US Chantrigné
L'US Chantrigné va recevoir le Stade Lavallois pour un beau derby mayennais. (Photo US Chantrigné)

Le cinquième tour de la Coupe de France est synonyme de derby pour l’US Chantrigné. Le pensionnaire de D1 s’est offert une affiche de luxe puisqu’ils affronteront une équipe de National : le Stade Lavallois. Entretien avec son entraîneur, Elouan Legentil.

Est-ce la première fois que l’US Chantrigné se retrouve au cinquième tour de la Coupe de France ?

« Non, le club est déjà arrivé à ce stade de la compétition par le passé, il y a environ 20 ans, mais cela reste quand même un événement historique. Cette rencontre va forcément marquer l’histoire du club, surtout en vue de notre adversaire qui n’est autre que le Stade Lavallois. Battre le record du club et donc accéder au sixième tour risque d’être assez compliqué. Mais cela n’est pas primordial. On a déjà marqué l’histoire, quoi qu’il arrive, car on va affronter un club de National. »

Justement en parlant du Stade Lavallois, vous allez jouer un derby contre un club de National, vous ne pouviez pas rêver meilleur adversaire…

« Oui, très clairement, c’était la plus belle affiche que l’on pouvait espérer. Tout d’abord, l’objectif était de recevoir à domicile et le fait que cela soit tombe sur Laval. C’est la petite cerise sur le gâteau. C’est un mélange de joie et d’excitation, c’est un énorme plaisir d’être tombé sur une National, de toute façon, la pression ne sera pas dans notre camp, nous n’avons strictement rien à perdre. »

«  On aurait bien aimé jouer chez nous ! »

J’imagine qu’en tant qu’entraîneur cela doit être une expérience énorme d’affronter une National ?

« Tout à fait ! Il va être plaisant de voir toute l’ambiance autour du terrain et évidemment le jeu produit par les deux équipes qu’on espère être de qualité, même si une équipe risque d’avoir plus la possession que l’autre, malheureusement. Je suis très fier d’assister à ce genre de match. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut jouer une rencontre de gala, cette occasion risquer d’arriver qu’une seule fois. »

Malheureusement, cette rencontre n’aura pas lieu dans votre stade de Chantrigné, est-ce une déception ?

« Effectivement, c’est une légère déception. Le match a été délocalisé à Mayenne. C’est à environ quinze minutes de chez nous. Mais c’est pour des raisons de sécurité, notamment par rapport au nombre de spectateurs que l’on pouvait recevoir. À Chantrigné, la jauge maximale est de 600 personnes. On se voyait mal refuser l’accès à certaines personnes pour ce match exceptionnel, c’est pour cette raison que l’on a décidé de partir à Mayenne. Leur stade peut accueillir environ 2500 spectateurs, on sera largement dans les clous pour la rencontre de ce dimanche. On aurait bien aimé jouer chez nous, mais il faut être réaliste. On ne peut pas jouer avec la sécurité du public et des joueurs, il ne faut pas faire n’importe quoi. À Mayenne, tout est plus structuré. Le stade est complètement fermé et il sera beaucoup plus simple de gérer les entrées et le pass sanitaire. »

D’ailleurs le club de Mayenne jouera une rencontre juste avant. Vous n’êtes pas trop inquiets quant à la qualité du terrain ?

« Le président de Mayenne nous a assuré que le terrain pouvait largement contenir deux matches dans le même week-end, je lui fais confiance. Les jardiniers auront sûrement plus de travail ce samedi soir ou dimanche matin (rires). »

« On peux compter sur les supporters  »

Vous vous attendez à quoi pour cette rencontre ? 

« Le but est de rester le plus longtemps possible à zéro zéro. On va également essayer de ne pas faire n’importe quoi lors de nos phases de possession, de jouer le plus possible. Si on leur rend le ballon à chaque fois, on va reculer et se faire acculer. Il y aura forcément un moment ou on va finir par craquer. Je ne pense pas que j’aurais besoin de motiver mes joueurs, ils devront rester solidaires et prendre le maximum de plaisir. Ils devront être vigilants au jeu du Stade Lavallois pour apprendre, cela nous aidera en vue de nos prochaines rencontres. »

Vous comptez sur le soutien de votre public ? 

« Vu l’ambiance qu’il y a eue lors des précédents tours, je sais que je peux compter sur les supporters. On va essayer de créer un code couleur pour ce match, nos fans devront venir habiller toute en rouge. Des animations sont également prévues avec la présence d’enfants pour l’entrée des joueurs sur le terrain grâce à la dérogation de la Ligue pour que ces jeunes puissent passer un moment inoubliable. Pour les ramasseurs de balles, cela reste à définir. Je ne suis pas au courant de tout ce qui doit se passer en tribunes, mais nos supporters ont prévu des chants. »

SHARE