A Moirans-en-Montagne, le stade de Jura-Sud Foot !
A Moirans-en-Montagne, le stade de Jura-Sud Foot ! (Photo Philippe Le Brech)

Le président du Jura Sud, Edmond Perrier n’en revient toujours pas. Son équipe va devoir rejouer son huitième tour de la Coupe de France, contre le FC Limonest Dardilly Saint-Didier (N3), le mercredi 30 novembre.

La déception est immense du côté de Jura Sud. Alors que le leader de la poule C de National 2 se déplaçait sur la pelouse du FC Limonest Dardilly Saint-Didier, pensionnaire de National 3, dans le cadre du huitième tour de la Coupe de France, la rencontre n’a finalement pas pu aller à son terme.

Alors que grâce à des réalisations signées Housseine Zakouani Said, Mara Wagué et Tiago Cardoso Moura, la troupe de Valentin Guichard se dirigeait vers une possible qualification (2-3), ce match a d’abord été interrompu avant d’être arrêté à cause d’une panne d’éclairage survenue à la 67e minute. Finalement, la Commission fédérale de la Coupe de France a décidé que cette rencontre se rejouerait dans son intégralité, ce mercredi 30 novembre à 20 heures.

Edmond Perrier trouve cette décision scandaleuse !

« Je trouve cette décision scandaleuse, ne décolère pas Edmond Perrier, président de Jura Sud. On n’est pas responsable de cette panne. Si encore on avait à rejouer les vingt minutes restantes, j’aurais pu comprendre mais je ne vois pas pourquoi on doit rejouer ce match dans son intégralité. C’est incompréhensible. Ce n’est pas un cas de force majeure. L’équipe recevante doit assurer le bon fonctionnement de ses installations. »

Et puis la reprogrammation de cette rencontre arrive au pire moment pour Jura Sud. « C’est une catastrophe de jouer tous les trois jours, affirme Edmond Perrier. Cela nous perturbe au niveau du championnat où l’on est encore invaincu. On a un match crucial à préparer contre Lyon la Duchère qui est deuxième. C’est démoralisant. »

Jura Sud étudie la possibilité de faire appel…

La Commission fédérale de la Coupe de France a également décidé que cette rencontre se jouera à Jura Sud. Une maigre consolation. Mais reste à savoir si les Marines feront appel de cette décision. « On est en train d’en discuter, confesse le président de Jura Sud. C’est dans les tuyaux mais à l’heure actuelle, rien n’est fait. » Affaire à suivre…

SHARE