Loutfi Zébidi souhaite demander une conciliation devant le CNOSF concernant sa sanction et celle de Gueben Makiese.
Loutfi Zébidi souhaite demander une conciliation devant le CNOSF concernant sa sanction et celle de Gueben Makiese. (Photo Jérôme Bouchacourt)

La commission d’appel de discipline de la Ligue des Pays de la Loire a revu à la baisse les sanctions contre la JSC Bellevue. Mais pour le club, ce n’est pas encore suffisant.

La semaine dernière, la JSC Bellevue a squatté la commission d’appel de la Ligue de Football des Pays de la Loire. Pour deux dossiers. Le premier concernait aussi Nantes Mellinet sur un match de U17 Promotion d’Honneur, qui s’était bien déroulé, mais sur lequel l’arbitre avait établi un rapport pour des insultes venant de supporters.

En première instance, les deux clubs nantais avaient pris très cher alors que « le match s’est déroulé dans une bonne ambiance, les joueurs et les dirigeants ont été respectueux envers l’équipe adverse et moi-même, les incidents n’étant que de la part des supporters » comme le rapporte l’arbitre de la rencontre. Tous les dirigenats – présents ou non – avaient été suspendus trois mois « pour avoir agi en vue de faire obstacle à l’application des lois et règlements », c’est à dire pour n’avoir pas dénoncé les auteurs des insultes. Côté Mellinet, toutes les sanctions ont été levées alors que pour Bellevue, Mouctar Cissé arbitre assistant de la rencontre, a été blanchi mais Gueben Makiese, l’éducateur de l’équipe U17, reste suspendu trois mois… donc jusqu’à mi-juin.

Un recours prévu devant le CNOSF !

Le deuxième dossier concernait la rencontre de Division Régionale Supérieure de la JSC Bellevue à Guérande où Mohamed Oudji et Loutfi Zébidi avaient été expulsés, prenant respectivement sept et dix matchs de suspension… Si le premier a vu sa sanction confirmée pour « propos déplacés et propos injurieux envers l’arbitre  », l’entraîneur joueur du club nantais a vu sa sanction passer de dix à huit matchs car le terme de « refus d’obtempérer suite à son expulsion » a été requalifié. Mais les deux joueurs se sont vus rajouter trois matchs de suspension avec sursis.

La JSC Bellevue va donc perdre deux points au lieu de trois dans le cadre de l’article 39 bis. « On va garder trois points d’avance sur Saint-Sébastien et La Chapelle-sur-Erdre en sachant que ces deux clubs doivent encore s’affronter et qu’ils vont aussi jouer l’ESO La Roche, relève Loutfi Zébidi. On a notre destin entre nos mains pour la montée. Mais cela n’empêche pas que je vais voir pour aller devant le CNOSF car je ne suis pas satisfait des sanctions. Seule la parole des arbitres est prise en compte même si on est d’accord entre joueurs sur les faits. Ce n’est pas normal. »