Image Adobe Stock

La commission de discipline du District 44 a suspendu douze dirigeants pour fraude. Un dossier qui met en avant les difficultés du foot féminin.

Joyeux Noël ! Quelques jours avant les fêtes de fin d’année, la commission de discipline du District de Loire-Atlantique a suspendu douze dirigeants bénévoles pour fraude. La raison ? Ils ont fait jouer des joueuses U15 lors de rencontres de championnat U18F depuis le début de saison.

Tout est parti de la demande d’un club du Sud-Loire au District sur la possibilité de faire jouer des joueuses U15F en U18. Celui-ci a contesté « la position du District concernant l’interdiction de surclassement dans des catégories supérieures à trois années d’âge », indiquant que « cette décision met en difficulté plusieurs clubs qui sont forcés d’être forfaits pour manque d’effectif et ne peuvent compléter leur effectif par des joueuses U15F ». Le District de Loire-Atlantique a contacté les services juridiques de la FFF dont la réponse a été claire : « aucun texte fédéral ne permet à un ou une U15 de jouer en U18 ».

Des joueuses U15F bridées dans leur progression ?

Un autre cas se présentait, celui de « permettre à certaines joueuses de continuer à progresser car le niveau de leurs catégories est tellement hétérogène qu’il ne permet pas la progression des meilleures ». Un autre club, non impacté dans ce dossier, nous avait déjà prévenu de ce problème. « On a une joueuse U15 qui est largement au-dessus techniquement mais on ne peut pas la faire jouer en U18F, c’est dommage pour sa progression » avait expliqué Alain Cauet, vice-président de l’US Sainte-Luce, en novembre.

Le 26 septembre, le correspondant du club ayant fait la demande initiale avait prévenu qu’il souhaitait tout de même faire jouer trois joueuses U15F en U18F, un autre club ayant répondu vouloir faire la même chose. Des contrôles ont été opérés par le District lors de plusieurs rencontres de ce championnat U18F puis une instruction a été ouverte par la commission de discipline. Tous les clubs concernés par ce championnat U18F ont été interrogés, plusieurs d’entre-eux ayant d’ailleurs au moins un forfait depuis le début de saison « faute d’effectif suffisant », certains préférant faire un match amical à la place du match officiel… en faisant évoluer des joueuses U15.

Le résultat de ce dossier est donc la suspension de douze dirigeants bénévoles de cinq clubs de Loire-Atlantique « pour fraude et pour avoir agi en vue de contourner les règlements » avec des sanctions de un à sept mois. Après la décision du FC Nantes de retirer son équipe U15F du championnat de District, cela montre qu’il reste beaucoup de travail sur la structuration du football féminin et notamment des catégories jeunes.

PARTAGER