Dominique Lambert ne cache pas son envie d'entraîner de nouveau au niveau national.
Dominique Lambert ne cache pas son envie d'entraîner de nouveau au niveau national. (Photo Fred Annin)

Quasiment assuré du maintien de son club au niveau R1, l’ambitieux coach passé par l’AGLD Fougères laisse pourtant son avenir se dessiner en pointillés.

Dominique, après Fougères (ex CFA2), on vous retrouve à Argentré. Comment cela se passe ?
« Ça reste un club familial avec des ambitions. On a un groupe de joueurs de qualité. Il faut savoir que le club reste sur quatre montées qu’il a fallu digérer. Cela fait deux saisons que je suis là et on a renouvelé à 60 % l’effectif. Il y a quand même un noyau dur de joueurs qui est resté. On a des installations à l’avenir qui vont s’améliorer et on espère avoir un synthétique dans les deux prochaines années. À partir d’avril, on a les travaux des vestiaires et du stade, pour se mettre aux normes de la R1, qui vont commencer. Des améliorations qui sont nécessaires. »

Avez-vous les moyens nécessaires pour faire progresser ce club ?
« J’arrivais d’un club comme Fougères avec des moyens financiers bien plus importants mais avec Argentré, je n’ai aucun problème. Avec des moyens moindres, toutes mes demandes en général sont acceptées. Dès que j’ai besoin, mes dirigeants sont d’une grande disponibilité et j’ai des bénévoles qui font un excellent travail. On a ces petits problèmes d’installation qui sont en train de se régler. »

« Chez nous, toutes les promesses sont respectées ! »

Comment faites-vous pour attirer des joueurs ?
« On arrive à trouver du travail intéressant pour les joueurs. C’est ce qui fait la force d’Argentré. On récupère des joueurs de bon niveau qui ont eu des difficultés professionnelles ou qui ont eu des difficultés dans leur ancien club suite à des promesses non tenues… On se bat avec nos armes. Le club permet d’accueillir les joueurs dans de très bonnes conditions. Chez nous, toutes les promesses sont respectées. Malgré des conditions parfois difficiles, les gars sont toujours là à l’entraînement. Ils ont vraiment envie. »

Qu’espérez-vous de cette fin de saison ?
« Pour cette première saison à ce niveau, il a fallu que les joueurs passent un cap aussi bien tactiquement que physiquement. Le plus important pour le club aujourd’hui, c’est le maintien en R1. C’est très important pour le club. On regarde un peu derrière nous et il faut que l’on se maintienne le plus vite possible. »

Et à titre personnel, à quoi aspirez-vous ?
« De dire que je ne souhaite pas retrouver un club de niveau national serait mentir. Mes joueurs et mes dirigeants le savent. Maintenant, ici on a confiance en moi et on me laisse une grande autonomie dans mon travail et je continue de faire le maximum pour ce club. J’ai une bonne collaboration avec le président et les dirigeants. C’est ma deuxième saison au club et nous sommes en discussion. Un coach comme un joueur doit être ambitieux et doit avoir envie d’aller voir au-dessus. Il ne faut jamais fermer la porte… »

PARTAGER