La Direction Nationale de Contrôle et de Gestion a frappé ce mardi en interdisant un des promus en National 2. Les conséquences sont multiples.

La DNCG poursuit son audition des clubs nationaux et les décisions de la journée du 30 mai ont été sévères avec l’AS Furiani Agliani, deuxième du groupe G de CFA2 et promus dans le futur National 2. Le club corse a en effet été recalé par le Gendarme du football amateur.

Si cette sanction est confirmée, ce serait Paulhan Pezenas, meilleur quatorzième de CFA, qui serait repêché. Ce qui permettrait au perdant du barrage entre Narbonne et Luzenac de monter en Ligue Occitanie. La non-montée de Furiani entraînerait une montée en moins pour un club de la Ligue Méditérranée en National 3.

Trois clubs mis en délibéré !

Les autres décisions ont été favorables au Vendée Herbiers Football et au Pau FC (National) alors que Arras, Croix, Jura Sud, Yzeure, Toulon et Martigues (CFA) voient leur masse salariale encadrée. Les décisions concernant le CA Bastia (relégué en National 2), Amiens AC (CFA) et Saint-Brieuc (promu en National 2) ont été mises en délibéré. Enfin, l’AS Saint-Priest est autorisé à accéder au National 2 avec encadrement de la masse salariale.

Par ailleurs, les Commissions Régionales de Gestion et de Contrôle commencent aussi à auditer les clubs promus en National 3. Et selon nos informations, certains clubs du Grand Ouest auraient quelques soucis et pourraient être recalés. Notre rédaction fera un point en fin de semaine.

PARTAGER