C’est une véritable hécatombe depuis un mois ! La DNCG a en effet rétrogradé pas moins de neuf clubs de Ligue 2 à National. On fait un point complet.

Comme nous l’indiquions hier, l’AC Ajaccio devait présenter des garanties devant la DNCG ce mardi 25 juin. Et elles n’ont pas été suffisantes puisque le club corse a été rétrogradé en National. Après l’AS Nancy-Lorraine et le FC Sochaux, ce serait donc le troisième club pénalisé par le gendarme fianncier du football français. Et cela ferait les affaires du Gazelec Ajaccio, de l’AS Béziers et du Red Star, dans l’ordre des repêchages.

Mais l’instance fédérale a aussi frappé fort en National 2 ! Pas moins de cinq clubs ont en effet été relégués. Car après Jura Sud, le FC Mantois 78 et le FC Martigues, c’est au tour de l’Athletico Marseille dont le dossier avait été mis délibéré le 28 mai dernier. Mais surtout, la grosse surprise est la sanction administrative prise contre le Tours FC qui venait d’être rétrogradé sportivement de National. L’ex-club professionnel pourrait donc se retrouver en National 3 !

Au-delà de ces cinq clubs, le FC Mulhouse, premier du National 3 Grand-Est, a été interdit de monter. Si c’était vraiment le cas, le club du Haut-Rhin pourrait être remplacer par son dauphin, la réserve du RC Strasbourg. Quant aux clubs potentiellement repêchés en National 2, il s’agirait pour l’instant de l’AS Monaco (dont l’engagement en N2 est certain après la décision du Paris Saint-Germain de ne pas réengager son équipe réserve), du Nîmes Olympique, du FCSR Haguenau, de l’AS Furiani , les quatre quatorzièmes, mais aussi de Feignies-Aulnoye, meilleur quinzième.

Ce qui n’est pas sans poser de problèmes puisque les groupes de National 3 qui sont régionaux depuis deux saisons. Si la Méditerranée n’est pas impactée avec deux clubs rétrogradés (Athletico Marseille et Martigues) et deux clubs repêchés (Monaco et Furiani), ce n’est pas le cas de la Bourgogne Franche Comté (Jura Sud), Centre Val de Loire (Tours FC) et Paris Île-de-France (FC Mantois 78). Tous les clubs ont fait appel de leurs sanctions… ce qui pourrait amener des groupes à 15 en National 2 ou National 3 si certaines procédures traînent en longueur !


PARTAGER