Visuel National 2 (1)
Photo Philippe Le Brech)

Les projections de la DNCG pour les clubs de National 2 étaient très inquiétantes avec une masse salariale en forte hausse et un résultat net négatif.

Avec les deux années de championnat tronqués à cause de la pandémie de Covid 19, la DNCG n’avait pas publié de statistiques pour les clubs de National 2. Si elles restent confidentielles pour le grand public, nous nous les sommes procurées. Et c’est plutôt inquiétant avec des projections de masse salariale largement en hausse. Mais surtout un résultat net qui devrait en moyenne être négatif.

Concernant la saison 2020-2021, la plus impactée avec un championnat arrêté très tôt, les clubs ont largement bénéficié du prêt garanti par l’Etat (PGE, d’exonération de charges sociales ou de chômage partiel (40%). « La somme totale de 3 589 000 euros a été empruntée par 21 clubs de National 2, soit en moyenne un PGE de 171 000 euros par club depuis le début de la crise sanitaire » indique ce rapport.

Une période Covid 19 pas si néfaste financièrement !

Mais celui-ci précise aussi que « 38 clubs de National 2 ont pu bénéficier d’un total d’exonération de charges de 2 815 000 euros, soit un montant moyen par club de 74 000 euros au titre de l’exercice 2020/2021 ». A noter que les clubs n’ont pas tous été logés à la même enseigne car un tiers n’a pas demandé les aides de l’Etat.

En tout, « 1 239 salariés ont été mis en chômage partiel, soit 24 salariés en moyenne par club. (…) La majorité des salariés étant des joueurs fédéraux (37%) suivi par des entraineurs (28%), des joueurs amateurs (14%), des apprentis (11%) puis des administratifs (9%) et enfin des joueurs professionnels (mutations temporaires) (1%) (…) En moyenne, un club de National 2 a perçu 116 K€ au titre d’indemnités de chômage partiel au titre de la saison 2020/2021 ».

Plus 140 000 euros en moyenne pour la masse salariale

On peut donc affirmer que les clubs de National 2 n’ont pas trop été impactés financièrement par la période Covid, dans leur ensemble. Et cela explique que les projections faites pour 2021-2022 sont assez impressionnantes. Les données budgétaires recueillis par la DNCG font état d’une hausse des charges des clubs. C’est 1,39 millions d’euros contre 1,28 en 2018-2019, la dernière saison pleine.

La moyenne de la masse salariale a aussi largement évolué en trois ans (664 000 euros en 2020-2021 contre 524 000 euros en 2018-2019), ce qui joue sur le résultat net qui est en baisse (- 72 000 euros en moyenne en 2021-2022 contre – 29 000 euros en 2018-2019) alors que les capitaux propres sont en augmentation (279 000 euros en moyenne en 2021-2022 contre 118 000 euros en 2018-2019). C’est principalement dû à une forte hausse de la trésorerie des clubs (349 000 euros en moyenne en 2020-2021 contre 145 000 euros en 2018-2019).

Cette saison, les clubs ont encore un peu plus investi. Et la masse salariale risque encore une fois d’augmenter avec la réforme des championnats nationaux ! Nous vous proposerons prochainement un dossier complet DNCG sur les statistiques financières des clubs de National et National 2 !

SHARE