Djibi Banor
Djibi Banor et l'AS Poissy réalisent un bon début de saison et voudront confirmer en coupe de France. (Photo Philippe Le Brech)

Arrivé cet été à l’AS Poissy, Djibi Banor revient sur le bon début de saison du club des Yvelines qu’il ne regrette pas d’avoir rejoint.

L’AS Poissy a subi sa première défaite ce week-end-end à Saint-Malo. Mais cela n’empêche pas que le club des Yvelines réalise un très bon début de saison avec quatre succès initiaux contre la réserve du Stade Rennais (3-1), Blois Football 41 (0-2), l’US Granville (4-3) et le FC Rouen 1899 (2-0). Ce match face aux Diables Rouges était d’ailleurs un peu particulier pour Djibi Banor, qui évoluait en Seine-Maritime la saison dernière.

« J’avais à cœur de réaliser une bonne prestation d’un point de vue collectif et individuel » assure le joueur de 32 ans. Sollicité par plusieurs écuries lors des derniers mois, Djibi Banor, en fin de contrat au FCR, explique qu’il avait aussi besoin de relever un nouveau défi. « J’avais plusieurs opportunités qui se sont présentées mais j’ai préféré faire le choix de Poissy et je ne regrette pas du tout. »

Djibi Banor : « Rien ne sert de s’enflammer »

Malgré le bon début de saison de l’AS Poissy, le milieu de terrain, habitué aux joutes des échelons nationaux, assure que « rien ne sert de s’enflammer » même s’il faut quand même « savourer car c’est dur de gagner des matches. Ensuite, il s’agit de vite repartir au boulot dès le lundi ». Au sein d’un « bon groupe, sain, qui vit bien » emmené par un « staff performant », le natif de Mantes-la-Jolie veut forcément apporter son expérience et aider le groupe de Walid Aichour à atteindre ses objectifs. « Mon rôle est d’apporter la petite expérience que j’ai engrangé au fil des années mais également performer sur et en dehors du terrain. »

Et l’ancien joueur de Lyon la Duchère et Rodez est bien conscient du cap que compte se fixer le club de l’AS Poissy cette saison. « Les projections sont très claires : à court terme, on aimerait prendre match après match et à moyen terme, nous allons tenter de nous maintenir le plus rapidement possible, surtout avec la nouvelle refonte du championnat. » En effet, avec cinq descentes par groupe en National 2, les points valent cher cette saison. Avec 12 unités au compteur, le club francilien peut entamer sereinement la coupe de France ce week-end à Sénart-Moissy (Régional 1).

SHARE