Didier Ollé-Nicolle
Didier Ollé-Nicolle et Le Mans FC c'est fini. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Didier Ollé-Nicolle, entraîneur du Mans FC revient sur la globalité de la saison et la dynamique actuelle dans laquelle se trouve son équipe.

Etant donné votre dynamique positive, est-ce plutôt une bonne chose d’avoir cet enchainement de match à gérer ou est-ce que physiquement cela commence à être compliqué ?

« On verra bien, en fin de saison les joueurs préfèrent jouer que s’entraîner. Sur le plan mental c’est bien car on gagne mais il faut faire attention à ne pas surcharger les joueurs. Nous avons un gros enchainement de match, un effectif complet avec des retours de blessures, la balle est dans notre camps. »

Comment avez-vous justement préparé ce match de vendredi avec votre groupe ?

« Nous l’avons préparé comme les précédents. On a une dynamique positive, on joue beaucoup en ce moment, on a joué contre Créteil mardi. Nous conservons ce qui marchent sur les matchs précédents et nous revoyons les points plus faibles. »

Avez-vous eu le sentiment que la victoire face au SC Lyon, compte-tenu du déroulement du match, ait-pu constituer un choc psychologique pour votre équipe ?

« C’était un déclic, on est allez la chercher dans les dernières minutes. Lorsque nous avons remporter ce match, les joueurs se sont convaincus que cette troisième place était toujours possible d’accès. Il va falloir aller chercher chaque match au bout sans exception. »

« On a une approche match par match ! »

Avez-vous cessé de croire à une qualification pour les barrages avant cette série ?

« J’y croyais, mais c’était compliqué. Nous étions en demi-teinte toute la saison. Pour la fin de saison, on est partie en mission commando et on va y arriver. »

Comment envisagez vous cette fin de saison pour le Mans FC ? Arrivez-vous à vous projeter au delà de ce match de vendredi ou avez-vous au contraire une approche « match après match avec votre équipe » ?

« On a une approche match par match. Il faut évaluer nos forces et nos faiblesses en fonction de chaque rencontre. On va tout mettre en œuvre pour gagner le prochain match contre Orléans. »

Une non remontée immédiate du Mans serait-elle un gros échec, et pour le club et d’un point de vue personnel ?

« On ne programmait pas une remontée en un an. Il faut du temps dans le sport, dans le foot. Je l’ai fait avec Clermont avec Rouen. C’est un championnat serré, il y a tout le temps des surprises. Mais ,je ne suis pas venu au club pour continuer en national. Je suis persuadé que si on accroche les barrages, on va les gagner. »

L’année dernière vous étiez entraîneur à L’US Orléans, en février 2020 vous avez été démis de vos fonctions. Comment envisagez-vous cette rencontre sur le plan personnel ?

« Il n’y a pas de désir de revanche. La saison dernière était compliquée mais j’ai de très bons souvenirs là bas. Le seul regret, c’est qu’ils m’ont démis de mes fonctions en dépit de ce qu’il s’est passé sur les deux dernières années. Mais dans le sport, c’est souvent l’entraineur qui saute en premier quand il y a des problèmes dans les résultats. »

SHARE