Si la réserve de La Roche VF ne peut pas monter en Nationale 3, Orvault SF espère jouer les troubles-fêtes derrière les six favoris du groupe.
Si la réserve de La Roche VF ne peut pas monter en Nationale 3, Orvault SF espère jouer les troubles-fêtes derrière les six favoris du groupe. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Entre les deux relégués de CFA2 (Challans et Le Poiré) et les habitués des places d’honneur (Segré, Les Sables, Saint-Nazaire, Saumur), la lutte pour la montée dans le futur championnat de National 3 va être intense.

Une semaine après la Bretagne et le Maine, c’est au tour de la DH Atlantique de se lancer avec en point de mire la réforme des championnats nationaux. La création du National 3 va en effet permettre à plusieurs clubs de monter au niveau fédéral la saison prochaine (toutes les explications dans notre article sur le sujet). Ce qui devrait donc donner une saison intense et pleine de suspense puisque le nombre exact d’accessions ne sera connu qu’en fin de championnat !

Même s’il ne veulent pas de ce statut, les deux relégués de CFA2 font forcément offices de favoris. Le Poiré-sur-Vie et le FC Challans ont changé de techniciens avec respectivement Benjamin Guillou et Guillaume Mauduit, deux novices à ce niveau de compétition, à la place de Loïc Lambert et Gérard Nicol. Comment vont-ils gérer la situation ? C’est la question qui pourrait déterminer les ambitions des deux clubs vendéens. Car derrière ces relégués, quatre habitués aux places d’honneur vont tenter de se faire une place au soleil.

Quatre outsiders aux dents longues !

Deuxième ces deux dernières saisons, l’ES Segré par forcément avec des certitudes… surtout que l’effectif a été très peu modifié. Le vainqueur de la coupe Atlantique sait que s’il confirme une nouvelle fois sa place de dauphin, il retrouvera le championnat national 13 ans après l’avoir quitté. Troisième la saison dernière, le TVEC Les Sables s’est bien renforcé avec un recrutement très ciblé. Et Sébastien Etienne peut compter sur la force de frappe de son équipe, meilleure attaque l’an dernier, et du meilleur buteur des deux derniers championnats, Mustapha Sall.

Enfin le Saint-Nazaire AF et l’Olympique Saumur, respectivement quatrième et cinquième du précédent opus, ne cachent pas leurs ambitions. Les Nazairiens ont beaucoup recruté et il faudra que la mayonnaise prenne rapidement. mais Arnaud Biguet peut compter sur de nombreux éléments aguerris aux championnats nationaux. A Saumur, l’effectif de Julien Sourice a gagné en qualité avec notamment Seydi (Saint-Nazaire), Kouyaté (Challans) et Thonnel (Aulnoye).

Qui sera la surprise de la saison ?

Tous les ans, il y a une belle surprise ! La sasion dernière, Orvault SF avait réalisé un excellent début de championnat en surfant sur l’effet coupe de France (huitième tour contre Avranches, National). Mais les Orvaltais ont ouvert un nouveau cycle avec de nombreux départs et arrivées. Le SC Beaucouzé va devoir confirmer avec un effectif qui paraît plus dense que la saison dernière. Si les recrues semblent de qualité, tout devrait dépendre de leur intégration dans le collectif drivé par Lionel Duarte. Premiers éléments de réponse dès ce week-end avec une première journée alléchante !

 

PARTAGER