Bannière stages Louza

Devant les nombreuses réactions à propos d’un visuel incitant à insulter les arbitres, la société Devolo s’est excusée ce lundi matin.

Depuis deux jours, un visuel publicitaire de la société Devolo incitant à insulter les arbitres a largement fait réagir le monde du sport. Dans un communiqué l’Union National des Arbitres de Football (UNAF) a dénoncé « ce message scandaleux et outrancier incitant à la violence verbale dont on sait qu’elle génère la violence physique », précisant vouloir « saisir la justice ».

Le Syndicat des Arbitres du Football d’Elite (SAFE) a lui aussi violemment réagi : « Elle prône la haine et l’irrespect de la fonction arbitre avec mission de service public. A supprimer de toute urgence ! » Puis c’est Roxana Maracineanu, Ministre chargée des sports, qui a demandé à la société Devolo France « de modifier sa campagne ».

Devant le bad buzz provoqué par cette campagne, Devolo France a communiqué ce lundi matin. « Vendredi dernier, nous avons publié sur notre compte Facebook un visuel se voulant humoristique mais qui s’est révélé choquant et inapproprié. Nous présentons toutes nos excuses aux personnes ayant pu être heurtées, à juste titre, par ce message et en particulier à toute la communauté arbitrale. Celui-ci est à l’opposé des valeurs d’inclusion, de tolérance et de partage prônées par Devolo. »

Le visuel a été retiré mais le mal est fait vu le nombre de partages et de commentaires sur les réseaux sociaux.

SHARE